20 mai à Etoudi: Paul et Chantal Biya au cœur de la polémique, voici pourquoi!

0

Au-delà des aspects festifs, certains Camerounais semblent ne vouloir retenir que des images indécentes du couple présidentiel.

Depuis la fin des festivités marquant la célébration de la fête nationale de l’Unité du Cameroun, dans les réseaux sociaux, la polémique enfle sur le couple présidentiel. Longtemps avant, des rumeurs faisaient état du décès du chef de l’Etat que ses services s’arrangeaient à cacher.

Le machiavélisme et l’indécence avaient atteint leur paroxysme quand des images de Paul Biya dans un cercueil, le front barré d’une croix de mort, faisaient le tour de la toile. Faisant remonter les souvenirs de juin 2004 lorsque pareille information avait circulé.

Pour finalement être démentie par la descente d’avion de celui qui donnera « rendez-vous dans 20 ans » à son peuple. Comme il y a 15 ans, en arrivant au boulevard du 20 mai, Paul Biya inflige un autre camouflet à ceux qui l’avaient donnée pour mort quelques jours auparavant. Comme si cela ne suffisait pas, les réseaux sociaux sont encore envahis en soirée par une autre image : celle de Chantal Biya demandant, dans un geste intime, à son époux de répondre aux ovations des invités au palais de l’Unité. Suffisant pour certains esprits retors de confirmer leurs élucubrations d’il y a quelques mois lorsqu’ils affirmaient que « Chantal Biya dirige la Cameroun ». Pour signifier que « c’est elle qui avait procédé au remaniement ministériel [du 4 janvier 2019] ».

La presse avait alors relayé cette information sans la vérifier. Sans connaître Paul Biya qui se laisse peu ou pas du tout aller à la manipulation et n’entend pas souvent laisser les autres décider à sa place en pareilles circonstances.
Comme si cela ne suffisait pas pour cette seule journée, les attaques de certains internautes se dirigent contre Chantal Biya. Allant jusqu’à affirmer que « la dame que l’on voit à la tribune officielle est un sosie ».

Ce, après avoir clamé sur tous les toits que Mme Chantal Biya était à l’article de la mort. Ces esprits malveillants arguaient que l’épouse du chef de l’Etat souffrait d’une maladie qu’ils ne réussissaient cependant à ne pas identifier. Toujours est-il que la présence de Chantal et Paul Biya sur tous les lieux de célébration de la 47ème édition de la fête nationale de l’Unité du Cameroun jette du discrédit sur toutes les publications faites sur le couple présidentiel avant cette manifestation.

Au-delà de ces délires, le public retient l’indécence qui les entoure. Même au sein de ceux qui d’habitude s’en prennent au chef de l’Etat, ces sorties ont été critiquées. « Je me désolidarise de ce genre de personnages et de publications qui ne respectent pas la vie humaine. Le combat politique n’exige pas qu’on se moque des adversaires et qu’on tire des bénéfices de leur état de santé. La quête du pouvoir devrait s’accommoder d’un minimum de respect pour les concurrents », déclare un avocat proche du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC).

Source: camer.be

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here