A Génève, Cabral Libii prépare la succession de Paul Biya, voici comment!

0

Le mouvement camerounais « onze millions de citoyens » a tenu samedi 23 aout 2019, à Genève en Suisse, sa toute première convention avec la diaspora camerounaise en Europe.

Parti du Cameroun spécialement pour cet événement, Cabral Libii a rencontré dans la capitale de la paix, des délégations venues de la Belgique, d’Italie, de France, de l’Angleterre, de l’Autriche. Selon le quotidien suisse « La Tribune de Genève », deux hommes politiques suisse, à savoir le député socialiste Diego Esteban et le Grand conseiller Marc Falquet, ont participé aux travaux organisés par la section suisse de « onze millions de citoyens ».

Les membres et sympathisants de cette association créée il y a deux ans par Cabral Libii pour sensibiliser les camerounais à s’inscrire massivement sur les listes électorales, se sont donc retrouvés à Genève, la ville préférée de Paul Biya en Suisse, pour continuer la réflexion sur la venue d’un « Cameroun nouveau ».

« Si je deviens président, je rétablirai un climat de confiance qui incitera la diaspora à entreprendre au Cameroun… Je suis subjugué par le modèle suisse, qui offre cette quiétude qui manque tant à nos citoyens. Je veux qu’au Cameroun les idées prennent le contrôle et que les individus se soumettent aux idées. » Extrait déclaration de Cabral Libii, rapporté par la Tribune de Genève. Ce journal qui a pignon sur rue, a consacré un article sur le séjour en Suisse de « l’étoile montante de la politique africaine pour réfléchir à une transition au Cameroun ».

« Paul Biya s’accroche au pouvoir depuis 1982. Cabral Libii avait alors deux ans. Diego Esteban, lui, n’était pas né. Le député socialiste s’est rendu Club Alpin Suisse avec un autre membre du Grand Conseil, Marc Falquet (UDC), pour soutenir ce mouvement. Marc Falquet a salué « l’état d’esprit » et « l’honnêteté » de Cabral Libii. Les membres de 11 millions de citoyens se sont retrouvés vendredi pour une première réunion à Lausanne avant de venir travailler dans le canton sur une série de séminaires visant à faire avancer leur cause. Le Cameroun est décidément à l’honneur cet été à Genève.

Le président Paul Biya a effectué fin juin – début juillet un énième séjour à l’hôtel Intercontinental, le plus controversé de tous. A cette occasion, les Genevois ont fait connaissance avec la Brigade anti sardinards (BAS), le mouvement de l’opposition qui a organisé une manifestation réprimée par la police sur la place des Nations.

Onze millions de citoyens, qui n’est pas affilié à la BAS, prône un changement de régime non-violent, par le biais de l’éducation et d’une participation plus importante à la vie politique » a écrit notre confrère Richard Etienne, le même qui avait couvert le dernier séjour mouvementé de Paul Biya à Genève.

Source: cameroon-info.net

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here