Accusé de se dépigmenter, Rémy Ngono recadre ses détracteurs

0

C’est avec des propos crus que le journaliste camerounais résidant en France s’est lâché sur ses détracteurs. Accusé de se dépigmenter la peau, le journaliste Rémy Ngono s’est prononcé sur cette affaire afin de faire taire la rumeur.

Cette accusation survient suite à une publication du journaliste qui défendait bec et ongle le joueur sénégalais Krétin Diatta et le camerounais Christian Bassogog. En effet, ces deux joueurs depuis le début de la CAN sont victimes d’attaques qui raillent leur physique.

Outré, Rémy Ngono a dénoncé cet acte qui aurait dû être salué s’est par la suite retourné contre lui.

Ci-dessous l’intégralité de sa publication … 

Alors que dans mon précédent post je soutiens Krépin Diatta et Bassogog qui sont victimes d’attaques des crétins qui raillent leur physique, d’autres loubards incapables de lire ou de comprendre mon texte s’attaquent maintenant à moi.

Pour ceux qui prétendent me connaître depuis le Cameroun et qui jurent que je suis venu faire le décapage de la peau en France en regardant seulement certaines de mes photos faites avec des téléphones Androids, voici une photo qui date de 20 ans, à l’époque où j’étais directeur de Radio Siantou à Yaoundé. Elle a été prise dans notre studio et a été publiée sur la page de Ben Benjo Benjamin de Benji qui était à l’époque réalisateur de mon émission Kondré Show.

De gauche à droite de votre écran, Martin Désiré Brouta ( ingénieur de son ), Ben Benjo Benjamin de Benji (réalisateur ), Jean Pierre Touko ( régisseur d’antenne ), J. Rémy Ngono ( Chef de chaîne), Prince Nyonga ( régisseur et ancien garde du corps du président Ahmadou Ahidjo ), Martinez Zogo ( animateur ).

Source: camerounweb.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here