Accusé de tuer Mgr Victor Bakot, l’archevêque Mbarga fait des graves révélations, voici les détails!

0

Mgr Jean Mbarga, n’a pas réussi à garder longtemps le silence après les graves accusations portées contre sa personne par Albert Roland Amougou. Doigté de laisser mourir son confrère et ainé Mgr Victor Tonye Bakot, Mgr Jean Mbarga l’occasion pour faire un grand déballage.

Le lanceur d’Alerte n’était pas un sain
Dans sa réponse, Mgr Jean Mbarga, décrit Roland Amougou comme ancien économe de l’archidiocèse auteur de plusieurs malversations financières.
L’archidiocèse de Yaoundé tient à souligner que Monsieur Albert Roland Amougou, justiciable camerounais pour des faits de détournements de deniers publics n’est plus économe de l’Archidiocèse de Yaoundé depuis plus de dix ans. Car relevé de ses fonctions par Monseigneur Victor Tonye Bakot lui-même alors Archevêque de Yaoundé », explique Mgr Jean Mbarga Selon qui Amougou est la cause de tous les maux de Mgr Victor Tonye Bakot.

« Sieur Albert Roland Amouzou, dont la compassion feinte se fait jour maintenant, est le principal responsable de la chute de monseigneur et de tous les problèmes qu’il subit aujourd’hui dans son ministère épiscopal… Le malheur a voulu qu’en 2005/2006, cherchant à continuer le travail de redressement de l’Archidiocèse de Yaoundé initié par Feu Monseigneur André Wouking, il ait accepté la coopération de la Central Africa Investment (Cena-Invest)…qui lui impose monsieur Albert Roland comme conome diocésain pour garantir la bonne gestion des crédits bancaires. Ce fut le début des déboires du Monseigneur Victoir Tonye Bakot », indique l’archevêque qui dément avoir abandonné son ainé.

Mgr Victor Tonye Bakot bénéficierait ainsi d’un paiement régulier de ses émoluments comme Archevêque émérite de Yaoundé, d’une prise en charge de ses autres besoins incluant l’assurance santé, le salaire de son personnel d’appui (chauffeur, cuisine et blanchisseuse) et les interventions ponctuelles telles que la réparations des véhicules mis à sa disposition, l’achat ou la réparation du mobilier.

Source: Camerounweb.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here