Affaire Chouta, vengeance de Ngoh et prochaine arrestation de Motaze, voici pourquoi!

0

Comme promis hier, j’ai décroché mon téléphone la nuit dernière pour tenter de savoir toute la vérité au sujet de Paul Chouta en remontant l’affaire depuis la base de se racines. Voici ce qu’il faut retenir de mes recherches, après avoir contacté à la fois des enquêteurs, des proches de Chouta et les plaignants.

Étape numéro 1: auprès des enquêteurs, il m’a été expliqué que la plaignante principale dû dossier était ma grande Sœur Calixthe Beyala. D’après le PV d’audition-confrontation, il ressort que la Romancière talentueuse d’origine camerounaise, ayant cumulé des Prix littéraires à l’échelle mondiale et Véritable patrimoine respecté partout a été massacrée comme seul le Cameroun sait le faire. Toujours selon le PV, Calixthe Beyala qui n’adhère à aucun parti politique a décidé d’émettre son avis citoyen sur les dernières élections camerounaises.

Elle a été prise à partie par les supporters déchaînés du MRC, décidés d’en découdre avec quiconque était opposé à leur stratégie de conquête du pouvoir. Dans cet élan Calixthe Beyala est devenue une cible importante. Victime d’insultes jusque dans son intimité. Assez violent à supporter pour une Maman et Grand Mère, et surtout pour une Femme publique. Il se trouve que parmi les personnes les plus virulentes, Paul Chouta a été impitoyable. Le PV comporte des aveux complets de ce derniers où il affirme avoir inventé de fausses interviews pour étayer ses attaques à Dame Beyala.

Pour essayer de ramener le ramener à la raison, Dame Beyala a essayé de dissuader Paul Tchouta mais ce dernier a été catégorique. Alors Dame Beyala a décidé de faire appel à la justice,malgré elle. Preuve que Dame Beyala n’a jamais voulu faire du mal à son jeune Frère Chouta, elle n’a jamais constitué un avocat.
La première semaine, Paul Chouta a reconnu ses « erreurs »et demandé pardon. Sauf que juste après un post où Dame Beyala acceptait les excuses de Chouta, elle a encore été prise à partie par des « coéquipiers » mrcistes qui affirmaient dans un post très partagé sur Facebook, que la plainte de Dame Beyala était une sorte de vengeance parceque Paul Chouta aurait refusé de « coucher » avec elle. Trop fort pour une Dame. Alors elle a décidé de maintenir sa plainte.

Étape 2: des ministres et personnes ordinaires:
Le problème aurait été différent si Chouta était sorti ce vendredi là. Mais le maintien de la plainte par Calixthe Beyala et la grande agitation des « «supporters » de Chouta ont informé ses autres ennemis qu’il était entre les mains de la PJ. Il y a alors eu une déferlante de plainte. Le commissaire divisionnaire parle d’une quinzaine de plaintes convergeant vers des chefs d’accusation variés.
Ces plaintes ont permis aux enquêteurs de le maintenir en garde à vue en attendant la jonction de procédures et son déferrement au parquet.

Étape 3: les autres plaignants:
Le commissaire divisionnaire me dit que 4 ministres et un directeur général ont déposé une plainte. Un ministre accuse Paul chouta d’avoir tenté de lui éxtorquer des fonds par chantage.

Étape 4: réseau financier: la confrontation entre Chouta et les avocats d’un ministre ont permis aux enquêteurs de remonter jusqu’à la source de ce financement des soi disant « influenceurs web » nouveau métier pour maîtres chanteurs. Il a été établi que le travail de Chouta n’était pas seulement rémunéré par le MRC à qui il a fait allégeance, mais sa popularité grandissante a fait de lui un outil à la solde du plus offrants dans les conflits politiques entre ministres au sujet de la CAN, Chouta a été utilisée par deux ministres pour saboter toute initiative qui visait à faire avancer les travaux de la CAN.

En d’autres termes Chouta aurait perçu beaucoup d’argent entre Novembre et Janvier période précédant le remaniement ministériel. Beaucoup pensent que ce sont les déclarations de Paul Chouta qui ont accéléré l’audition du ministre des Finances Louis Paul Motaze par le TCS cette semaine.
Avec lui, Bidoung Mpkatt.

Les deux sont accusés d’avoir saboté les chantiers de la Can en bloquant les payements pour régler ses comptes de positionnements politique pré succession à Ferdinand Ngoh Ngoh, le Sgpr. Pour ces mêmes raisons, Louis Paul Motaze aurait versé d’énormes sommes d’argent à un autre « journaliste » de Facebook nommé Boris BERTOLD , à qui le Minfi aurait également acheté un appartement à Lille en France. Des sources policières pensent que Motaze pourrait être arrêté dans les prochaines semaines.

Hier soir, j’ai contacté toutes les parties. Sauf Louis Paul Motaze. J’ai échangé avec des enquêteurs, Calixthe Beyala, deux ministres, et des amis de Chouta. J’ai compris que l’affaire là qui avait commencé par un affrontement politique, entre citoyens, est devenue une affaire d’État.
Calixthe Beyala ne sait même plus qui est derrière. Sa plainte a été le détonateur.
Les jours qui arrivent seront difficiles pour Paul Chouta. Aura t-il l’humilité de demander pardon et une grâce au président de la république qui lui conseillait de ne pas être un follower passif ? Va t’il écouter ces orgueilleux en liberté qui lui promettent une hypothétique couronne de héros? Ce que je sais est que ça me fait mal que Paul Chouta soit en prison. J’ai essayé de l’en tirer mais un ministre et d’autres personnes m’ont dit: « enlève tes pieds sur ça »

Source: https://www.camerounweb.com/CameroonHomePage/features/Affaire-Chouta-vengeance-de-Ngoh-et-prochaine-arrestation-de-Motaze-464770

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here