Affaire MIDA: une nouvelle phase de remboursement lancée

0

1800 souscripteurs au total devront passer à la caisse dans le cadre de la deuxième phase du remboursement ; laquelle a été lancée le 19 août à Yaoundé.

Le stade militaire de Yaoundé est, le 19 août, le lieu de convergence de plusieurs souscripteurs de l’organisation dénommée Mission d’intégration et de développement pour l’Afrique (Mida). Ceci cadre, selon un communiqué du gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Bea, avec « la deuxième vague de l’opération de remboursement des sommes dues ».

Ledit communiqué renseigne que sont concernés uniquement ceux-là « dont les requêtes ont été validées par la commission, ceux qui étaient absents pendant la première phase de paiement et ceux détenant les procurations en bonne et due forme ».

C’est ainsi que se trouve, à 12h, un souscripteur assis dans les gradins du stade militaire.

Ce dernier compte parmi les 1800 souscripteurs (selon la liste des noms affichés, à l’extérieur, sur un mur du stade) concernés par cette opération. Il échange avec un autre jeune homme. De l’encre rouge est visible sur ses pousses. C’est, à priori, un signe qu’il est déjà passé à la caisse.

A cet effet, il souligne que le soulagement y est « quand même ». De plus, il relève que dans un contexte de rattrapage, les concernés ne doivent pas être lésés. Et c’est le lieu de souligner que pour cette deuxième phase, les bénéficiaires sont remboursés au prorata de 25% de leurs mises ; et non 31% comme les premiers.

Ainsi, ce souscripteur des septième et huitième vagues dit avoir perçu 275 000 Fcfa au lieu de plus de 340 000 Fcfa ; représentant 31% de sa mise (88 places).
Quand « les requêtes aboutissent, il faut qu’on trouve des moyens pour payer ceux-là. Le paiement à 31% était globalement pour le nombre de personnes qui étaient recensées », relève un membre de la commission évoquée plus haut, Herman Tchana Ngana.

De plus, ce souscripteur de la septième vague précise qu’« Il y a des associations qui, jusqu’à présent, n’ont pas de représentant. […] Si à la fin de l’opération ceux à qui appartiennent ces associations ne se présentent pas pour se faire identifier, dans la perspective de leur remboursement, on devra les écarter, et le montant qui leur revenait servira à payer les 6% restant à tous ceux qui se seront présentés ».

Selon cette même source, la seconde phase s’achève le 23 août.
En rappel, la première phase a débuté le 08 mai à Yaoundé ; toujours au stade militaire. Elle faisait suite à l’octroi du supplément de 1 milliard Fcfa, du président de la République. Lequel supplément remontait à 4 850 442 250 Fcfa la somme totale à redistribuer aux souscripteurs de la Mida.

Source: camer.be

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here