Alternance au pouvoir : Voici pourquoi Joseph Dion Ngute rappelle à l’ordre le Sultan Mbombo Njoya

0

Un véritable coup de tonnerre au palais des congrès de Yaoundé le lundi 30 septembre 2019.

Les travaux du Grand dialogue national suspendus après la cérémonie d’ouverture et les allocutions, ont repris dans l’après-midi. Il est question du débat général et l’organisation des commissions. Cette seconde phase est marquée par le discours retentissant d’Ibrahim Mbombo Njoya, sultan roi des Bamoun.

Le grand ami de Paul Biya a d’abord puisé dans sa riche expérience pour déclarer solennellement son opposition à la sécession. Dans la foulée, il a aussi déclaré sans ambigüité sa volonté de voir l’alternance prendre corps à la tête du pouvoir.

« Je continue à penser et le répète, que le problème qui se pose au Cameroun est aussi celui de l’alternance. Et le seul remède qui pourrait guérir le mal est : La révision de la Constitution ; la limitation du mandat présidentiel à  2x5ans non renouvelables ; l’élection à deux tours ; la révision du code électoral ; la décentralisation dont il faut accélérer la mise en place dans les 06 mois qui suivent le dialogue. En somme, si ces propositions sont réalisées, nous aurons facilité la tâche au Président de la République »

Cette déclaration inattendue a visiblement jeté un froid chez certains pontes du régime. Comme pris de panique, le Premier ministre, chef du gouvernement ne s’est pas retenu. Il a pris la parole pour rappeler à l’ordre le monarque et recadrer les débats. « J’invite les différents intervenants à rester sur les sujets inscrits à l’ordre du jour », a déclaré en substance le chef du gouvernement. Les travaux entamés lundi, s’achèvent le 04 octobre 2019.
Source:https://actucameroun.com/2019/10/01/alternance-au-pouvoir-joseph-dion-ngute-rappelle-a-lordre-le-sultan-mbombo-njoya/
Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here