Amabazonie: Human Rights Watch n’a pas loupé les sécessionnistes

0

Des groupes séparatistes actifs dans les régions anglophones du Cameroun ont été accusés de torture et d’abus commis contre des civils.

L’ONG de Human Rights Watch a fait ces allégations lundi dans une déclaration.

L’organisation affirme avoir visionné une vidéo, filmée à la mi-mai, montrant “des séparatistes armés en train de torturer un homme dans une école abandonnée dans la région du nord-ouest du Cameroun”.

Selon l’ONG, des dizaines d’autres personnes ont été torturées.

Depuis le début de la crise en 2016, la plupart des écoles ont été fermées en raison du blocus imposé par les séparatistes.

Aujourd’hui, ces régions sont le théâtre de conflits armés qui ne cessent de prendre de l’ampleur et dans lesquels des civils sont pris au piège.

Des éléments des forces armées sont également régulièrement accusés d’avoir commis des actes de violence contre des civils.

Selon les chiffres de l’ONU, cette crise a déjà poussé plus de 530 000 personnes à quitter leur foyer. En vingt mois, le conflit a tué 1 850 personnes, selon l’International Crisis Group, un centre d’analyse géopolitique.

Source: Africanews.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here