Ambazonie: voici ce que Biya risque en refusant le fédéralisme

0

La sagesse africaine voudrait que chaque Région ait ses 12 Ministres Régionaux, attelés à son développement et ne pensant rien d’autre. Ensuite qu’elle y ajoute 1 ou 2 Ministres dans l’État Fédéral assurant sa participation dans un Gouvernement fédéral restreint.

De cette manière, le Cameroun aura 120 ministres régionaux pour les 10 États, puis 15 ministres fédéraux organisés de la manière suivante : 10 des ministres fédéraux sont choisis à raison d’un par Région, et les 5 qui restent ressortent de la discrétion du président fédéral élu.

Ce modèle permet à chaque Région d’avoir en permanence au moins 12+1=13 Ministres, quelles que soient les circonstances et de s’atteler à développer le chez elle, sans se disperser à venir discuter le pouvoir à Yaoundé, ni à rêvasser du jour où les siens auraient aussi ce pouvoir, ou même que des gens plus honnêtes viendront bien gérer le Cameroun.

Méfiez-vous de ces faux rêves ! Et craignez de regretter qu’à force de s’arc-bouter sur cet État unitaire dans l’espérance d’y mettre la main et de gérer seuls les 70 ministres, qu’on ne perde au change ! Il n’est pas sage de fonder ses espérances de contrôle de l’État en prenant le pouvoir, car c’est une loterie dont les résultats sont très aléatoires, les Régions étant trop nombreuses et les ambitions trop démesurées !

Quand on voit comment les communautés espèrent récupérer le pouvoir d’État après Biya, il est certain que les larmes vont couler ! Et comme il y a un seul Président, un seul gagnera tout et les autres n’auront rien, se contentant de se morfondre et d’attendre encore…on ne sait combien de temps ! Sans même être sûrs que leur tour viendra un jour !

Il est plus sage pour chaque segment communautaire d’avoir un État permanent qui lui est dédié, des ressources permanentes qui lui sont dédiées, des Ministères permanents qui lui sont dédiés, plutôt que de caresser cette folle espérance de mettre la main sur la cagnotte commune et de la gérer!

La Fontaine avait dit : un «tiens» vaut mieux que «deux tu l’auras». Le «tiens» ici signifie vos 12 ministres régionaux et un Ministre fédéral, alors que le «tu l’auras» signifie l’espérance que vous aurez le pouvoir et que vous allez gérer les 70 ministères du Cameroun unitaire !

C’est la logique du «tiens» qui est bonne. Elle permet de détendre l’atmosphère, de concentrer les efforts pour son propre développement, et de moins se disperser dans les bagarres de postes de Yaoundé. Elle empêche surtout de regarder méchamment les voisins parce qu’ils convoitent le même pouvoir que vous.

Le bon modèle qui assure la stabilité du pays et son efficacité maximale est le suivant :

-un gouvernement fédéral, composé de 15 Ministres, gérant la moitié des 4.700 Milliards du budget, soit 2360 Milliards de FCFA.

1. Affaires Étrangères, Coopération et Diplomatie

2. Défense et Industries d’Armement

3. Justice

4. Sécurité Intérieure

5. Administration Fédérale

6. Coordination des Administrations Régionales

7. Finances et Monnaie

8. Économie et Planification

9. Aménagement du territoire et Gestion des territoires Fédéraux

10. Transport, Travaux Publics et Infrastructures Fédérales

11. Commerce et Échanges

12. Santé Publique, Services Sociaux et Protection du Consommateur

13. Éducation, Formation et Recherche

14. Environnement et Gestion des Risques

15. Libertés Publiques, Droit de la Personne et Famille

-10 gouvernements régionaux, composé chacun de 12 Ministres et gérant la part qui lui revient de la moitié du budget fédéral, renforcées par des recettes locales :

1. Administration générale et Police

2. Relations avec les Institutions Fédérales et Étrangères et Diaspora Locale

3. Justice

4. Économie et Finances

5. Éducation, Sciences et Culture

6. Santé Publique et Protection du consommateur

7. Routes

8. Hydraulique et Électrification

9. Développement Rural

10. Développement industriel, Technologie et Économie Numérique

11. Développement urbain, Cadre de vie et Habitat

12. Travail, Affaires Sociales et Solidarité

Il reste entendu que cet exemple n’est qu’un modèle qu’on peut ajuster en fonction des besoins réels. Quant au coût d’une telle configuration, il n’est pas plus élevé que le gouvernement actuel, avec ses 70 ministres. Actuellement, un Ministre coûte pratiquement 1 milliard de FCFA par an au Cameroun, si on évalue toutes les dépenses liées à sa personne : son propre traitement, les rémunérations des personnes qui lui sont dédiés (gardes, domestiques, chauffeurs, etc.), le logement luxueux, les limousines en chrome, l’électricité, le téléphone, l’hôtel, l’eau, la caisse d’avance, etc.

Si les ministres fédéraux peuvent reconduire le train de vie des ministres de l’État unitaire, les ministres régionaux n’auront pas besoin d’autant d’avantages. Ils peuvent parfaitement se contenter d’une fraction de ces avantages et vivre comme des ministres, avec le prestige requis.

En réalité, les 135 Ministres de la Fédération ne coûteront pas plus cher que les 70 ministres de l’État unitaire, tout en étant cependant plus efficaces et plus utiles.

Source: https://www.camerounweb.com/CameroonHomePage/features/Ambazonie-ce-que-Biya-risque-en-refusant-le-f-d-ralisme-469272

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here