Ambazonie: voici ces conditions indispensables à la reprise des classes

0

Il n’est pas sage d’appeler – dans le contexte actuel – les enfants à reprendre le chemin de l’école dans les deux régions du Nord-ouest et Sud-ouest du Cameroun, je dirais même qu’il s’agit d’un risque énorme qu’on demande aux parents désespérés et abusés de prendre. Pourquoi les écoles ont été fermées dans le noso ? Le conflit qui a entraîné la fermeture des écoles a-t-il été réglé ?

Ce climat social méphitique s’est-il amélioré ? A-t-on dorénavant la garantie que la menace qui pesait hier sur l’école a disparue ? Tels sont les questions que chaque parent devrait se poser avant de prendre la décision d’engager sa progéniture dissipée sur le chemin de l’école dans ces régions dévastées par la guerre; une guerre asymétrique qui continue d’ailleurs de faire de nombreuses victimes.

Certains érudits ont évoqué – pour justifier leur position – dans les médias le fait que le leader anglophone Mancho Bibixi et certains de ses camarades détenus dans le bagne de nkondengui soient les initiateurs d’une telle démarche, preuve selon eux de la capitulation des combattants séparatistes.

J’aimerais rappeler à ceux-là que leur opinion est fondée sur des apparences, une conjecture. Ils ont compris Mancho et ses camarades au premier degré.
Mancho et tous les autres anglophones qui appellent à la réouverture des écoles dans les régions du NOSO veulent en réalité pousser le gouvernement à répondre aux questions suivantes : Pourquoi les écoles ont été fermées dans le noso ? Le conflit qui a entraîné la fermeture des écoles a t-il été réglé ? Le climat social méphitique s’est il amélioré ? A t-on la garantie que la menace qui pesait hier sur l’école est levée ?

La recherche des réponses à ces questions se fera indubitablement via un dialogue direct avec ceux qui ont des revendications à porter dans ce sens dans les régions du NOSO. Très subtiles ils le sont, n’est ce pas? C’est cela la politique.

Arrêtez donc d’envoyer les pauvres enfants à l’abattoir. Un retour apaisé à l’école sera possible après la résolution du conflit en cours.

Source:https://www.camerounweb.com/CameroonHomePage/features/Ambazonie-ces-conditions-indispensables-la-reprise-des-classes-470903

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here