Arrestation d’Abdul Karim: voici pourquoi les sécessionnistes accusent Paul Biya

0

Le leader séparatiste Abdul Karim a été t-il été arrêté par les autorités camerounaises ? C’est en tout cas ce que prétend le Consortium de la société civile anglophone (SCASCS).

Dans une lettre adressée au chef du gouvernement, ils dénoncent l’enlèvement de ce militant séparatiste.

«M. Paul Biya, dans son récent discours, a menacé de mettre aux arrêts les membres de la diaspora engagés dans la lutte pour la libération du peuple du Southern Cameroons… Il a mis cette menace à exécution le mercredi 25 septembre 2019, avec l’arrestation de M. Abdul Karim qui revenait de l’ambassade de la Suisse à Yaoundé, sur invitation du gouvernement helvétique, pour préparer les pourparlers dans le cadre de cette crise», lit-on dans cette correspondance. Trois leaders séparatistes, dont John Mbah Akuroh, l’ont signée.

En fait quelques heures avant son arrestation, Abdul Karim avait évoqué ses doutes sur le dialogue national. En effet, il estimait que le grand dialogue ne pouvait produire de résultats positifs qu’à condition d’être mené par une personnalité neutre. Aussi, il avait appelé à ce que les résolutions qui y seront issues soient contraignantes.

Ces accusations, à quelques heures de l’ouverture officielle du grand dialogue national, viennent jeter une ombre sur celui-ci.

Le dialogue national s’ouvre demain. Il se poursuivra jusqu’au 4 octobre et sera présidé par le Premier ministre.

Source: actucameroun.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here