Assassinat d’un Général ambazonien: Voici pourquoi on parle d’une mise en scène du régime

0

Depuis la tenue du Grand Dialogue National (GDN) au Cameroun, des doutes planent de plus en plus sur l’authenticité des leaders séparatistes anglophones présentés par les autorités camerounaises, comme repentis, et ayant ” déposé les armes”.

Hier mercredi 16 octobre 2019, un leader séparatiste présumé du nom de Ikom Bah Polycarp, a été présenté par les autorités administratives et militaires de la région du Nord- Ouest, comme étant un “général” sécessionniste repenti. C’était au cours d’une cérémonie officielle présidée à Bamenda, par Adolphe Lele Lafrique, gouverneur de la région du Nord-Ouest.

Et pourtant ce matin, la dépouille du ” général ” repenti séparatiste, a été retrouvée sur un sentier de Wum, département de la Menchum.

Des sources locales indiquent que Ikom Bah Polycarp (Voir photo), aurait été arrêté cette nuit dans son quartier de Zongokwo, dans la ville de Wum, avant d’être assassiné par des tueurs encore non identifiés.

Dans sa prise de parole hier, le présumé chef milicien s’est dit disposé à intégrer le Comité national de désarmement, de démobilisation et de réinsertion ( Cnddr).

Des critiques, ainsi que plusieurs sources locales, accusent le gouvernement, de procéder à des mises en scène, en présentant d’ordinaires citoyens, comme des leaders séparatistes anglophones ayant rejoint la République.

Source: camer.be

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here