Avant son décès, Belinga Eboutou a prophétisé sur la mort du couple Biya

0

Depuis l’Antiquité , c’est vieux comme le monde , les morts comme les guillemets , ont certes le dos assez large , en cela que l’on peut leur faire dire tout et n’importe quoi , mais la prophétie attribuée à tort ou à raison , à Martin Belinga Eboutou, ancien directeur cabinet civil de la présidence de la République, est – elle sur le point de se réaliser ?

Tenez , depuis sa disgrâce suivie de son licenciement sec et sans ménagement , au mois de mars 2018 , l’homme était admis dans une clinique genevoise jusqu’à sa mort survenue le 8 may 2019 .

L’ancien condisciple , et ami d’enfance du dictateur camerounais , de sept ans son aîné , maugréait et remâchait son ressentiment , pour le très peu d’intérêt que sembler lui porter l’hôte d’Étoudi , mais aussi le très peu d’égard avec lequel il fut débarqué .

Aux membres de son entourage restreint , qui du fait de son amaigrissement évoquait la possibilité d’un empoisonnement au cyanure , technique on sait le président camerounais friand , Martin Belinga Eboutou aurait rétorqué: “ Si de leur fait ( Chantal et Paul Biya ) , il m’arrivait quoi que se soit , ils ne me survivraient pas longtemps , et succomberaient exactement , dans le même lieu , et les mêmes circonstances que moi . “

Alors , si ce voyage des Thenardiers camerounais ( voir les Misérables- Victor Hugo ) , était le dernier . Car après Jean Foumane Akam , Martin Belinga Eboutou et l’adjointe du DG , du Caisse nationale de prévoyance sociale ( CNPS ) , tous morts à l’étranger , nous serions au cœur de la logique de ces dirigeants qui privent leurs peuples de soins les plus basques , pour venir rendre l’âme en terre étrangère , et retourner les pieds devant , troquant le confort de la première classe, avec les désagréments la soute d’avion .

Source: https://www.camerounweb.com/CameroonHomePage/features/Avant-son-d-c-s-Belinga-Eboutou-a-proph-tis-sur-la-mort-du-couple-Biya-465597

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here