Bagarre à l’Hôtel Intercontinental: silence assourdissant des partis politiques, voici pourquoi!

0

Alors que l’hôtel où loge Paul Biya, le Chef de l’Etat camerounais a récemment fait l’objet d’une attaque en Suisse, aucun parti politique n’a réagi jusqu’ici pour condamner cette affront que la Brigade Anti Sardinard (BAS), a de fait subir à l’Etat camerounais par la personne de son Président de la République.

Le quotidien Le Messager en kiosque ce 27 juin 2019, titre un de ses articles qui parle de l’attaque de l’hôtel où loge le Président de la République que: «Silence assourdissant des partis politiques». Alors que le Président s’est déplacé pour un court séjour privé en Suisse, le hall de l’hôtel où il loge a été assiégé par des éléments qui ont été identifiés comme des membres de la brigade anti-sardinard (BAS).

Ensuite, une bagarre a éclaté avec les éléments de la garde du Président de la République. La police de Genève a dû intervenir pour séparer les deux parties. Depuis le déroulement des évènements en Suisse, aucun parti politique n’a réagi; aucun homme politique ne s’est même prononcé sur cet incident.

Alors que, «devant une telle situation, indépendamment du bord où on se trouve, il est juste de dire que l’image de tout un pays est salie sur la place publique, pour ne pas dire sur la place international. Paul Biya incarne le Cameroun où il se trouve», affirme notre confrère.

La seule personne qui a réagi après cet incident, c’est Grégoire Owona, le ministre du Travail et de la Sécurité Sociale et en même temps secrétaire général adjoint au comité central du RDPC. Le journal dit que le secrétaire général adjoint du RDPC, «a dit à ses compatriotes adeptes de la haine et de la violence ces supplications: je voudrais vous prier d’arrêter… Rappelez-vous de la main tendue du Président de la République… l’appel du pardon doit être entendu par tous… arrêtez les violences, la provocation, le mépris des institutions».

Source: cameroon-info.net

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here