Cameroun- Conflit: un complot pour abattre Maurice Kamto dévoilé, voici les détails!

0

Laissez le professeur Maurice Kamto tranquille! Pre parez les élections à venir en vous battant pour un code électoral juste si possible; presentez vos programmes ou bilans et laissez le Peuple choisir ceux qu il a en estime. Ne nous distrayez pas des vrais problèmes tels que l incivisme de l Etat et des elus locaux qui a conduit au drame de Bafoussam.

Maurice Kamto veut faire son meeting à Douala, vous l en empêchez. A Yaoundé pareil, à Ebolowa également. Vous pourchassez les bamis et les chassez de vos villages. Lorsqu’ils rentrent célébrer le leur et communier avec lui pendant une si dure épreuve, vous chialez. Vous voulez quoi au juste? Pourquoi vous ne lui créez pas son pays a part? Votre haine pour cet homme va vous donner des avc.

Continuez… mais sachez surtout que comme tout tout citoyen et tout homme politique, il a le Droit de s exprimer partout sur le territoire national.
Vous devriez vous battre pour le respect de la liberté de choisir, de se réunir et de s engager en politique et non a détruire ceux qui s essayent en politique.

Il n y a pas et il n y aura plus jamais une façon unique de penser dans ce pays. Évoluez comme le monde autour de vous évolue. Le Cameroun n est la plantation de personne. Sinon, de TOUS LES CAMEROUNAIS.

Je vous le dis en vous regardant droit dans les yeux. On ne vous laissera pas tuer cet homme. Il a fait des erreurs mais il n est pas plus coupable que M. Biya et toute sa clique de violeurs, detourneurs et assassins du rêve camerounais. Que vous le vouliez ou non, Pr Kamto représente beaucoup pour notre pays. L’acharnement n est pas faire la politique. ARRÊTEZ LA SORCELLERIE ET ECOUTEZ VOUS!!!
Ecoutez le conseil que porte la nuit pour que le jour se leve plus radieux./.

Source:https://www.camerounweb.com/CameroonHomePage/features/Conflit-un-complot-pour-abattre-Maurice-Kamto-d-voil-475581

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here