CAN 2019: Découvrez les coûtent des chantiers par semaine

0

L’opacité dans la passation des marchés liés à l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (Can) au Cameroun au centre d’acrimonie entre le ministre des Finances et le secrétaire général de la présidence de la République.

L’information est révélée dans l’édition hebdomadaire du journal Jeune Afrique du 7 au 13 avril 2019. Le magazine fait état de ce que le ministère des Finances, sous la houlette du chef de ce département ministériel, Louis Paul Motaze; a réduit les fonds en direction des chantiers de la Can.

Ces financements au Cameroun « sont passés de 20 milliards FCFA par semaine à 2 à 3 milliards FCFA selon les constructeurs », rapporte Jeune Afrique qui ne précise cependant pas depuis quand cette cure d’amaigrissement est en cours. Soit une baisse de l’ordre de 17 milliards FCFA par semaine.

Le magazine panafricain ajoute que Louis Paul Motaze, ministre des Finances ; Bello Bouba Maïgari, ministre du Tourisme et des Loisirs ; Bidoung Mkpatt, ancien ministre des Sports et de l’Education physique ; et Jean Claude Mbwentchou, ancien ministre de l’Habitat et du développement urbain ; doutent tous « de la régularité de certains contrats signés en 2017 » par une officine logée au palais présidentiel et dirigée par Ferdinand Ngoh Ngoh, le Secrétaire général de la présidence de la République du Cameroun.

Depuis le retrait de l’organisation de la Can 2019 au Cameroun, pour cause d’impréparation, plusieurs chantiers tournent au ralenti. Sur les sites de Garoua (région du Nord), l’entreprise Prime Potomac accuse le non-décaissement de financements pour justifier la grève de son personnel. A Yaoundé, la construction du stade d’Olembe à Yaoundé confiée à l’entreprise italienne Piccini, est à la traine. Les ouvriers accusent plusieurs mois d’arriérés de salaire et de multiples débrayages ralentissent les travaux.

Source: investiraucameroun.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here