CAN 2019: les stades vides inquiètent !

0

Les tribunes en Egypte sonnent creux depuis le début de la compétition quand l’équipe locale n’est pas programmée. Les 23 autres nations doivent se contenter d’un maigre public.

i la Confédération Africaine de Football (CAF) a réussi le pari de faire participer 24 nations à la grande messe du football continental, il lui manque d’autres éléments pour en faire une fête populaire. Pour sa première édition à 24 équipes, la CAF a bénéficié d’un accord de l’Égypte qui en cinq mois, a fait le nécessaire pour recevoir les pays qualifiés. Mais depuis le 21 juin date du début de la compétition, il faut attendre les matches des Pharaons pour voir les tribunes du stade ressembler à celles des grandes rencontres.

Mieux, si vous voulez aller assister à un match de l’Égypte, vois devez être aux abords des entrées du stade au moins quatre heures avant le coup d’envoi. Les autres nations doivent se battre avec du menu fretin, constitué des supporters inconditionnels ayant fait le déplacement ou des compatriotes résidents. Un vide qui fait certainement réfléchir les responsables de la CAF et ceux du comité Local d’organisation.

Certaines nations ont trouvé le moyen de ne pas laisser orphelines leurs sélections, en facilitant les conditions de voyages des supporters. C’est le cas du Bénin qui a offert un million de francs CFA à chaque Béninois qui voulait faire le déplacement. Une prise en charge qui leur a été largement bénéfique lors de leur match d’entrée face au Ghana (2-2). Mention spéciale aussi pour des Guinéens dont le président de la fédération Mamadou Antonio Souare et le gouvernement ont pris en charge 530 personnes (tous frais payés). Les Bleus Madagascar et Burundi ont aussi fait de gros efforts pour jouer dans un stade avec leurs supporters dans les gradins.

Mais le vide persiste et emmène les responsables locaux à trouver des solutions immédiates. Lors du match qui a opposé le Sénégal à la Tanzanie au stade du 30 juin du Caire, les spectateurs des virages ont été priés d’occuper une seule tribune en face de la tribune principale. Pour la diffusion des télévisions, les plans des tribunes sont souvent serrés. Pour faire de la CAN une grande fête populaire comme c’est le cas dans d’autres Confédérations, il y a plusieurs problèmes à résoudre comme la libre circulation entre les pays, ou encore emmener les populations de chaque pays à aimer la discipline à venir voir le spectacle produit par toutes les équipes, plutôt que le chauvinisme.

Source: lequotidienlejour.info

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here