Catastrophe d’Eseka: voici tout ce qu’il faut en savoir 3 ans après

0

Ce 21 octobre 2019, donne l’opportunité de revenir sur les temps forts de ce malheureusement accident qui a tué près de 100 personnes.
Le bilan de cet accident ferroviaire survenu le 21 octobre 2019 a causé de nombreux dommages. Des pertes en vies humaines et des dégats matériels considérables. On parle de 80 morts, 7 disparus et plus de 950 personnes blessées.

Les temps forts de cet accident inoubliable

Le déraillement du tran inter-city 152 s’est produit dans la ville d’Éséka, en pays Bassa. C’est le chef-lieu du département du Nyong et Kelle, dans la région du Centre. Ce jour là, plusieurs passagers avaient choisi de voyager par train en raison de la circulation pertubée entre Douala et Yaoundé au village Manyaï. En effet, une buse avait cédé du fait du poids de l’âge. À la demande de l’ancien ministre des transports, Edgard Alain Mebe Ngo’o, la société Camrail a décidé d’ajouter 8 voitures au train 152. C’était sans imaginer ce train allait dérailler plus tard, avant sa destination(Douala-Yaoundé).

La suite de l’affaire

En date du 25 octobre 2016, une commission d’enquête voit le jour pour faire la lumière sur cette scabreuse affaire. Sur instruction du Chef de l’État, le Premier Ministre de l’époque, Philémon Yang est nommé à la tête de ladite commission. Délais de travail, 30 jours pour déposer la copie du rapport d’enquête. On se souvient l’ex-Chef du gouvernement s’était rendu sur les lieux du sinistre le 12 novembre 2016.

À la fin du même mois, 4 experts commis pour la tâche revèlent dans leurs rapports que la Société Camrail est tenu responsable de l’accident. Ils estiment que le train voyageur avait des problèmes de freinage. Bien plus, la formation d’un convoi surchargé a été faite en violation du tonnage et des capacités prescrites. Aussi, la non prise en compte des réserves émises par le conducteur sur la défaillance du train 152 par la société Camrail. Des faits qui accablent cette entreprise sans conteste.

Le Chef de l’État soutien les familles

Le 23 mai 2017, Paul Biya décide du déblocage de la somme d’un millard de FCFA pour soutenir les sinistrés et victimes. De bonnes sources, 744 victimes préalablement identifiées ont bénéficier de cet appui. Un communiqué du Sécrétaire général du Pm en date du 9 août dernier expliquait les modalités d’accès au paiement.

Indemnisations par Camrail

Moins d’une semaine après le drame d’Eséka, la société Camrail indemnise les sinistrés. Les familles des défunts, les blessés et autres bénéficient des appuis financiers à partir du 31 octobre 2016.

Source: actucameroun.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here