Condamnation des gardes du corps de Biya: Messanga Nyamding explique, voici les détails!

0

Selon l’enseignant de droit et de science politique, les six membres de la sécurité du Président Paul Biya condamnés l’ont été parce qu’ils ne jouissent pas de l’immunité.

Dans une interview accordée à notre confrère Mutations, Pascal Charlemagne Messanga Nyamding à la lumière de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques qui existe entre les Etats, analyse la condamnation des six membres de la sécurité du Chef de l’Etat Paul Biya par la justice suisse.

L’enseignant de droit et de science politique indique que sur le plan du droit, l’analyse doit s’étayer autour de l’encadrement juridique, opérationnelle, dans l’espace et dans le temps. «II s’agit ici, de la dimension spatiale de la loi. Et surtout, en matière de sécurité, les chefs d’Etat bénéficient des immunités en droit international et ce, partout où ils sont. Exception est faite par la levée d’immunité reconnue par les Etats-parties de la Convention de Vienne. Concernant les chefs d’Etat, ça veut dire que lorsque la Cpi (Cour pénale internationale, Ndlr) lance un mandat d’arrêt, il est clairement établi que l’Etat qui vous accueille a l’obligation de livrer à cette juridiction internationale», déclare-t-il.

Source: actucameroun.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here