Crise anglophone: découvrez la surprenante position de Tibor Nagy

0

L’Ambassadeur Tibor Peter Nagy Jr, Secrétaire d’Etat adjoint aux affaires africaines des Etats-Unis, s’est félicité des efforts déployés par les anciens chefs d’Etat africains pour trouver des solutions à la crise qui secoue les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun.

Le diplomate américain a pris l’initiative de Twitter le jeudi 18 juillet pour encourager l’idée d’un colloque organisé par le Forum africain des anciens chefs d’Etat et de gouvernement pour aborder les défis plus larges auxquels le Cameroun est confronté. Il estime que le symposium complétera et soutiendra l’initiative suisse visant à résoudre la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

“Le symposium organisé par le Forum africain des anciens chefs d’État est une occasion unique d’aborder les défis plus larges auxquels le Cameroun est confronté et qui compléteront et soutiendront l’initiative suisse visant à résoudre la crise dans le Nord-Ouest et du Sud-Ouest”, a déclaré l’ambassadeur Nagy.

D’anciens chefs d’Etat et de gouvernement africains et d’autres dirigeants africains doivent organiser un colloque sur “l’évolution mais troublante de la situation en République du Cameroun” et appeler à “un dialogue ouvert”.

Joaquim Alberto Chissano, ancien Président de la République du Mozambique et Président du Forum, a déclaré qu’ils ont eu le privilège de faire part de certains de leurs points de vue et suggestions à Son Excellence le Président Paul Biya du Cameroun et “se réjouit à la perspective de poursuivre ses contacts avec le Président Biya sur cette question”.

L’intervention du Forum est de soutenir les travaux de l’Union africaine (UA) pour guider notre continent dans la réalisation des objectifs détaillés dans l’Acte constitutif et de prendre sans délai des mesures pour contacter un large éventail de la population du Cameroun et les inviter à participer à ce que le Forum entend être un dialogue ouvert.

Ce colloque sur le Cameroun s’inscrit dans une série d’interventions visant à trouver des solutions durables à la crise humanitaire, politique et économique qui sévit au Cameroun.

Les organisateurs indiquent que la réunion se tiendra peut-être à Addis-Abeba, en Ethiopie ou dans tout autre pays africain qui sera d’accord avec le Forum pour fournir un lieu pour le Symposium.

Tibor Nagy s’était auparavant réjoui des efforts de facilitation de la Suisse, encourageant toutes les parties à participer à ce processus de négociation inclusif pour ramener la paix au Cameroun.

“Je suis ravi de savoir que les Suisses facilitent le dialogue. Nous encourageons toutes les parties à participer à ce processus de négociation inclusif pour apporter la paix au Cameroun”, a tweeté Nagy.

La Suisse agit en tant que facilitateur dans la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun à la demande des parties concernées, a récemment confirmé son ambassadeur au Cameroun, Pietro Lazzeri.

Le mois dernier, le Département fédéral des affaires étrangères, en collaboration avec le Centre pour le dialogue humanitaire, s’est déclaré “déterminé à trouver une solution pacifique et durable à la crise dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest du Cameroun”.

Le Département fédéral des affaires étrangères s’est déclaré préoccupé par la persistance de la violence dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun, qui fait payer un lourd tribut à la population civile.

“La Suisse s’est engagée depuis longtemps, tant au niveau bilatéral que multilatéral, à trouver une solution pacifique à la crise et à promouvoir le respect des droits de l’homme au Cameroun”, a-t-il déclaré. “La Suisse s’est également engagée à apporter une aide humanitaire à la population locale touchée et a aidé le Cameroun à faire face au multilinguisme.

La facilitation est un instrument des bons offices traditionnels de la Suisse. La Suisse, politiquement neutre, détient déjà plusieurs mandats de puissance protectrice dans le monde, par exemple en tant que messager diplomatique entre l’Iran et les Etats-Unis, le Canada, l’Arabie saoudite et l’Egypte.

Source: agencecamerounpresse.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here