Crise au RDPC: Mbarga Mboa défie Biya et humilie Yampen Ousmanou, voici pourquoi!

0

Tout Commence Samedi soir, 18 Mai, lorsque le Nommé Zanga Ognia Omalli , président de section OJRDPC ( celui qui a écrit mon nom dans torchon qu’il appelle pétition ), se pointe chez Midiyawou Palalu le Président de section RDPC de cet arrondissement. Il tient en main un lot de cartons d’invitations pour un meeting qu’il prévoit d’organiser le lendemain; lot dans lequel se trouve celle du sous-préfet pour laquelle il exhortera Palalu d’aller là remettre au chef de Terre.

Ce dernier sentant du louche, va se rapprocher du sous-préfet, par téléphone pour savoir si celui-ci est informé de la manifestation et s’il avait daigné signer l’autorisation de manifestation publique. Le sous-préfet va lui signifier la non existence d’une telle démarche de demande d’autorisation de manifestation publique pour un 19 Mai où tout mouvement de masse est strictement interdit.

Entre-temps et dans la même nuit, Le même Zanga, va contacter le nommé Yankam qui détient les clés de la maison du parti RDPC de Nkomkana pour lui demander d’apprêter la salle pour le lendemain. Celui-ci va lui signifier également une fin de non-recevoir prétextant que sans l’aval de son président de section RDPC, il ne saurait permettre l’exploitation de cette enseigne un 19 Mai ou pour toute autre occasion

Le Dimanche 19 Mai, veille de la fête nationale, vers 8h Zanga et une troupe de jeunes recrutés ici et là pour la circonstance vont se déporter à la maison du parti et vont bien évidemment la trouver fermée et bâclée. Ils vont la vandalisé, casée et vont apprêter la salle pour leur base besogne.

Le sous-préfet Yampen Ousmanou va immédiatement être alerté par des riverains. Très vite il va déployer le commissaire spécial, la police et la gendarmerie (un réflexe chez les Sous-préfets). Ceux-ci ayant réagis promptement vont interpeller Zanga en lui demandant «L’autorisation de Manifestation publique » signé du sous-Prefet, la réponse de Zanga au Commissaire spécial est sanglante et fait froid au dos:
« Allez dire au Sous-prefet que s’il a des couilles, qu’il vienne nous défier ici. Nous attendons le ministre Mbarga Mboa pour notre réunion, il nous a donné des instructions fermes… » .

Phillipe Mbarga Mboa, Le Grand patron du Mfoundi comme il aime bien se faire appeler va finalement arriver sur les lieux vers 12 h précédé de seulement quelques minutes par Ngah Koumda, Achille Atangana, Aanga et Inoussa. Il y’a quelques semaines je vous parlais déjà de ce délinquant économique de Ngah Koumda Jean Marie et de son compagnon le paresseux cousin de feu Assamba Luc, Achille Atanga ;

A cet effet, certains d’entre vous ont cru pouvoir me donner des leçons, qu’en est-il aujourd’hui? Les masques de leurs mentors tombent peu à peu.

Pour terminer notre histoire, Mbarga Mboa Phillipe va tenir sa réunion sans la présence du Sous-préfet, du maire de l’arrondissement, sans le président de section RDPC, sans la présidente de section OFRDPC, sans le Député, sans les membres du gouvernement originaires de l’arrondissement, sans … sans et sans …

Morale de l’histoire, au Cameroun de Paul Biya: Un ministre peut menacer le sous-préfet, l’humilier comme il veut, peut promouvoir le tribalisme comme il veut, il peut tenir des réunions publiques sans autorisation, Quand le MRC ou un autre parti d’opposition va faire pareil: bienvenu Kodengui.

Source: https://www.camerounweb.com/CameroonHomePage/features/Crise-au-RDPC-Mbarga-Mboa-d-fie-Biya-et-humilie-Yampen-Ousmanou-463520

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here