Découvrez les révélations de Fru Ndi sur les proches de Biya et les sécessionnistes, les détails ici!

0

Crise anglophone: les ravisseurs demandent à six millions de FCFA de libérer le frère de Fru Ndi, deux travailleurs

Emmenée en captivité dans la nuit du samedi 20 avril 2019, une rançon de six millions de FCFA vient d’être placée sur la tête de Kingsley Azeh, frère cadet du président du Front national de la social-opposition (SDF), l’opposition, Ni John Fru Ndi.
«Les garçons [ravisseurs] exigent de moi une rançon de six ou cinq armes à feu FCFA», explique Fru Ndi alors que son frère passe sa quatrième nuit en captivité.

Azeh et deux autres auraient été emmenés autour du parc de bétail de Fru Ndi à Bafut, dans la division Mezam. Le trio était à la recherche de vaches portées disparues quand ils ont été enlevés par des inconnus, a déclaré Fru Ndi.

Il dit que les ravisseurs l’accusent de faire appel à des éléments du Bataillon d’intervention rapide (BIR) pour les combattre lorsque sa résidence a été brûlée il y a quelques mois.

«Si je ne revois pas mon frère, ils ne verront pas la lumière du jour. Ce n’est pas la cause anglophone », a tonné le président Fru Ndi.

Fru Ndi affirme que “des personnes occupant des postes élevés au gouvernement au Cameroun ont créé et parrainent des combattants parallèles à Ambazonia qui sont là pour attaquer, tuer et détruire des civils innocents”.

Il dit que les activités du groupe parallèle Ambazonia sont contraires au cours Ambazonia. “J’appelle les vrais combattants d’Ambazonia à se concentrer et à identifier les voleurs armés recrutés par certains membres du gouvernement pour tuer la population”, a-t-il déclaré.

Source: Cameroon-info.net

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here