Depuis Kondengui, voici pourquoi Ayuk Tabe et Co annoncent une grève de la faim

0

Ayuk Tabe Julius Sisiku et neuf autres leaders de l’Etat de l’Ambazonie ont menacé d’entamer une grève de la faim à partir de minuit aujourd’hui, si leurs avocats ne les informent pas de l’endroit où se trouvent les détenus anglophones sortis de la prison centrale de Kondengui les 22 et 23 juillet 2019.

Mancho Bibixy et près de 200 autres détenus anglophones se trouveraient dans des centres de détention “secrets” après avoir manifesté en prison le 22 juillet 2019. Selon des informations non confirmées sur les réseaux sociaux, certains d’entre eux ont été tués.

Dans une déclaration adressée au ministre de la Justice et Gardien du sceau, les dirigeants soulignent huit raisons qui les obligent à faire une grève de la faim.

En plus de demander le retour en toute sécurité des détenus anglophones dans leurs cellules de prison, Ayuk Tabe Julius Sisiku et d’autres condamnent l’attaque de l’un de leurs avocats, l’avocat Amungwa Tanyi Nicodemus, par des éléments de la gendarmerie de Yaoundé.

Ils ont également mentionné qu’un autre avocat avait également été torturé à Bamenda. La brutalité sur la défense des avocats, ils disent “est destiné à les effrayer d’abandonner l’affaire.”

Sur la question des conditions de détention dans les prisons, ils se plaignent de la mauvaise qualité de la nourriture servie aux détenus et de l’espace des dortoirs déplorable.

Les massacres dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest du Cameroun.

Dans la déclaration, les dirigeants détenus considèrent injuste la torture infligée à des citoyens innocents dans les régions de résistance par l’armée sur instruction du gouvernement central de Yaoundé.

Sur la façon dont les personnes déplacées des régions anglophones sont traitées au Cameroun, Ayuk Tabe Julius Sisiku et d’autres détenus de la crise Anglophone ont critiqué les instructions données aux administrateurs locaux par le Ministre de l’Administration Territoriale de dresser le profil de toutes les personnes déplacées dans leur zone de commandement. Ils disent que le ministre Paul Atanga Nji a un agenda caché du mal pour les personnes déplacées.

Les dirigeants n’ont pas mentionné la durée de la grève de la faim.

Source: camerounweb.com/mimimefoinfos.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here