Dialogue inclusif: Découvrez le jeu trouble des Occidentaux

0

Pour de nombreux observateurs, si aujourd’hui la paix commence à revenir dans les régions du Nord-ouest et du Sud-Ouest (Noso), en attendant bien-sûr que soient mises en application, les recommandations issues du Grand dialogue national (Gdn) qui s’est tenu du 30 au 4 octobre 2019 au palais des Congrès de Yaoundé, certains apôtres du chaos, tant sur la scène nationale qu’internationale commencent d’ores et déjà à tomber le masque. C’est certainement à ceux-là que Cabral Libii, le président du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (Pcrn), s’adresse lorsqu’il affirme que « ceux qui diabolisent et dénigrent le Gdn sont pitoyables. Le succès de cette rencontre ne réside pas forcement dans ce que Paul Biya fera des recommandations, mais davantage dans la qualité du travail effectué et des conclusions dégagées. Il s’agissait du Cameroun.

Les recommandations certes perfectibles, peuvent déjà faire l’objet d’une appropriation par tous. » Des propos relayés dans une publication parue sur sa page Facebook dans la journée du samedi 19 octobre 2019. En outre, cette publication faisait suite non seulement à la scabreuse sortie de Maurice Kamto sur la chaine de radiodiffusion Rfi, le 16 octobre 2019, mais également à la lumière de l’agitation affichée par certaines puissances occidentales et organisations internationales. C’est d’ailleurs à cette aune que votre journal, dans son dossier de la semaine passe en revue certains apôtres du chaos qui visent à déstabiliser le Cameroun.

Source: La Nouvelle n°510

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here