Dialogue national : lynchée sur les médias, la Suisse s’en lave les mains

0

L’ambassade de Suisse à Yaoundé a nié les affirmations des médias locaux au Cameroun selon lesquelles son gouvernement réclame des avantages afin de trouver une solution à la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Certains journaux ont rapporté mercredi que parce que le gouvernement du Cameroun a refusé de payer l’argent que les Suisses demandent, les Suisses essaient de faire échouer le grand dialogue national organisé par le chef de l’Etat, le président Paul Biya.

Mercredi soir, l’ambassade de Suisse à Yaoundé a fait une déclaration pour clarifier l’opinion publique sur cette question. Elle a déclaré que les efforts de médiation déployés par la Suisse dans le cadre du dialogue sont complètement différents de ceux du grand dialogue national et que les bons offices de la Suisse sont motivés par des considérations humanitaires.

« Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a pris note avec surprise et préoccupation d’articles parus récemment dans la presse camerounaise concernant le processus de facilitation mené par la Suisse et souhaite apporter les précisions suivantes.

Dans le contexte de la crise du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, une majorité de parties a demandé à la Suisse de faciliter un processus de négociation inclusif. En tant que médiateur, le DFAE, en collaboration avec le Centre pour le dialogue humanitaire (DH), apporte sa contribution à la recherche d’une solution négociée et pacifique à cette crise. Dans ce rôle, la Suisse peut établir des contacts et fournir des canaux de communication. Les bons offices de la Suisse sont motivés par des considérations humanitaires. Dans ce contexte, la Suisse adhère aux principes de stricte neutralité et de discrétion.

La Suisse a pris note de l’annonce par le Président de la République du “Grand Dialogue National”. Il s’agit de deux processus distincts dont les interactions font l’objet de discussions confidentielles continues avec toutes les parties. L’engagement de la Suisse n’est motivé par aucun intérêt autre qu’un règlement pacifique des conflits et elle ne s’engage dans des processus de facilitation que tant que les parties le jugent utile », pouvait-on lire dans la déclaration.

A l’initiative du Chef de l’Etat, S.E. Paul BIYA, le Grand Dialogue National se tiendra au Palais des Congrès de Yaoundé, du 30 septembre au 4 octobre 2019, sous la coordination du Premier Ministre, Chef du Gouvernement.

Source: camerounweb.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here