Emeutes à Sangmelima: Voici pourquoi Maurice Kamto exige une enquête indépendante!

0

Le leader du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) le Prof Maurice Kamto n’est pas resté en marge des récents évènements qui se sont produits à Sangmelima.

Dans un communiqué publié ce lundi 14 octobre, le candidat malheureux à la dernière présidentielle « condamne le déferlement de violence contre les Communautés BAMOUN, Bamileke et du Septentrion ». Il exige entre autre « une enquête indépendante sur l’assassinat du jeune Assam BELINGA Benjamin ».

Prônant le vivre ensemble le Prof Maurice KAMTO « exhorte les communautés à ne pas céder aux provocations des émeutiers ou au discours inconscients de certaines élites ».

Il faut rappeler que mercredi dernier, selon le communiqué du préfet du Dja-et-Lobo (région du Sud), le corps d’un conducteur de moto taxi de 27 ans, a été découvert dans le village Nyazanga. Le jeune homme s’appelait Assam Belinga Benjamin Junior. L’inhumation de la dépouille, vu son état de putréfaction avancée (certainement mort quatre jours avant la découverte), a été ordonnée à la famille, par les autorités administratives du département.

Des suspects ont été interpellés, sur la base d’objets du mort en leur possession. Les Bamoun (peuple allogène du Noun dans la région de l’Ouest Cameroun) étant fortement soupçonnés, des natifs de Sangmelima ont appelé à la vengeance, exigeant que les suspects leur soient remis. Demande à laquelle n’ont pas cédé les forces de police secourus par les gendarmes et des militaires venus en renfort face à la ville qui débordait d’excitation.

Des pillages des commerces de certains allogènes, ont eu lieu. Des services publics obligés de fermer. Selon le préfet, il n’y a pas eu de chasse aux Bamoun. Une information pourtant contestée par des sources indépendantes.

CamerounWeb vous propose l’intégralité du communiqué du MRC

Source: camerounweb.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here