Emeutes de Sangmelima: voici pourquoi le sultan Njoya interdit aux Bamouns de manifester

0

La semaine dernière, le collectif des ressortissants du Noun pour la lutte conte le tribalisme et la Xénophonbie a annoncé qu’elle comptait, ce mercredi 23 octobre 2019, organiser une manifestation pour s’insurger contre les exactions commises contre les Bamouns dans la ville de Sangmelima, il y a deux semaines. Mais, il n’en sera finalement rien. A la dernière minute, Le collectif a décidé d’annuler ladite manifestation. Les raisons qui sous-tendent cette décision, sont énumérées dans un communiqué qui a été publié ce mardi 22 octobre 2019.

Dans ce manifeste, il est précisé que «Considérant la sacralité de l’autorité traditionnelle dans la culture du peuple de Nchare Yen, peuple guerrier, Sa Majesté Ibrahim Mbombo Njoya, sultan roi des Bamoun, par ailleurs chef guerrier, ayant formellement interdit à ses enfants la tenue de cette marche, le Collectif des ressortissants du Noun pour la lutte contre le tribalisme et la xénophobie par obéissance à l’autorité suprême royale suspend la marche publique devant se tenir le mercredi 23 octobre 2019», pouvait-on lire dans ce document.

En outre, précise le collectif le collectif des ressortissants du Noun pour la lutte conte l e tribalisme et l a Xénophobie , la décision d’annuler la manifestation susmentionnée a également été motivée par «les prises de position en faveur de l’apaisement et de la promotion du vivre ensemble d’une certaine élites de la région du Sud notamment les ministres Louis Paul Motaze et Jacques Fame Ndongo»

Source: Cameroon-info.net

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here