En colère, Xavier Messe dézingue Amougou Belinga et ses journalistes

0

out est parti de la plainte de l’ancien Directeur des rédactions du groupe l’Anecdote, Xavier Messe, contre sieurs Amougou Belinga et Jean Jaques Ze, annulée par le Tribunal de Première instance ( TPI) de Yaoundé.

Xavier Messe fera alors une sortie pour fustiger la décision « injuste » du Tribunal, non sans tirer sur le PDG du groupe L’Anecdote, Jean Pierre Amougou Belinga.

Quelques semaines plus tard, Amougou Belinga sera face à Ernest Obama dans le cadre de l’émission « Décryptage ». Au cours de cette émission à forte audience, l’homme d’affaire va revenir sur le limogeage de Xavier Messe, tenant des propos extrèmement durs à son encontre, et reprochant à son ex collaborateur de n’avoir rien apporté au journal l’Anecdote, au moment où il était Directeur des Rédactions.

Mais, ce qui semble le plus courroucé l’enseignant de journalisme est le fait que cette fameuse émission qu’il qualifie de « un tissu de mensonges » est rediffusée pratiquement toutes les semaines, et ceci depuis plus de deux mois déjà.

Lisons la sortie Xavier Messe

Diffamation et encore diffamation !

Je constate avec consternation que depuis plusieurs semaines, la chaîne de télévision Vision4 se fait un plaisir renouvelé de rediffuser plusieurs fois par semaine et ceci depuis 2 mois, une émission titrée « Décryptage ».

L’édition de cette émission rediffusée, consacre une bonne séquence à ma personne. Cette séquence, un tissu de mensonges, de calomnies et de diffamation, offre une belle occasion à M.Amougou Belinga, le patron de la chaîne, de débiter à sa guise, des inepties sur ma personne, sans que je sache pour quelle finalité il s’offre ce sadisme. J’avais porté plainte contre M. Amougou Belinga parce que j’avais été diffamé par lui dans son acte de mon limogeage de son groupe.

Pendant les 10 mois que ma plainte est restée pendante devant les tribunaux, l’accusé a fuit la justice à chaque audience où je me suis toujours retrouvé seul à la barre. Après que la justice ait annulé ma citation directe, j’ai critiqué cette décision que je continue de considérer comme complaisante et injuste. Au lendemain de la publication d’un article à cet effet, M. Amougou Belinga a cru bon de sortir de son buisson avec ses « preuves de mon incompétence ». Ces « preuves » étaient pourtant attendues à la barre. Il a choisi abusivement et unilatéralement d’organiser des séances de lynchage de ma personne dans sa télévision. Rien d’aussi facile ! Les Latins disent que « l’erreur est humaine, mais en persévérant dans l’erreur, elle devient diabolique ».

Les « journalistes » de Vision4 à l’intelligence approximative et au professionnalisme hautement douteux, en accompagnant à cœur joie leur patron dans ce lynchage, non seulement ils persistent diaboliquement dans l’erreur, mais également ils font grossièrement montre d’un déficit énorme de connaissance des règles d’éthique et déontologie d’une profession qu’ils croient exercer.

Je voudrais que, si M. Amougou Belinga est suffisamment courageux pour m’affronter, qu’il vienne à la barre sans condescendance pour me confondre de ses « preuves de mon incompétence et de mes frasques » pendant mon séjour dans son groupe. Il ne sera jamais grand s’il continue de m’insulter dans sa télé, interrogé par ses « journalistes » pour qu’il débite ses inepties et ses mensonges.

La fortune procure à son détenteur aisance et facilités, mais elle ne lui confère pas le droit de mépriser la justice et de diffamer impunément d’honnêtes gens. J’attends d’Amougou Belinga qu’il défère à la convocation de la justice pour ma plainte pour diffamation.

Source: 237actu.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here