Epervier: après 7 ans passée au Mindcaf, Koung à Bessiké risque gros, Voici pourquoi

0

Interdite de sortie du territoire, l’ex-Mindcaf défile ces derniers temps devant le Tribunal criminel spécial, dans le cadre d’une affaire portée devant la justice par la communauté urbaine de Douala.

Avis de tempête sur Jacqueline Koung à Bessiké. Après un énième passage devant les officiers de police judiciaire de judiciaire du Tribunal criminel spécial (Tcs), le mercredi 28 mai dernier, elle de nouveau attendue devant ce corps spécialisé le 03 juin prochain. L’exministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières (Mindcaf) fait l’objet, depuis le 12 mars 2019, d’une interdiction de sortie du territoire. L´info claire et nette. La mesure prise par la procureure générale près cette juridiction spéciale, Justine Aimée Ngounou, qui demande au secrétaire d’Etat à la Défense chargé de la gendarmerie, au délégué général à la Sûreté nationale, au directeur de la police des frontières, aux commissaires des aéroports, etc., de garder un oeil sur l’ex-membre du gouvernement, visée par une enquête en lien avec une plainte déposée contre inconnus par la communauté urbaine de Douala (Cud), le 11 janvier 2016. Le document ne renseigne pas suffisamment sur les motifs de ladite plainte, mais elle serait liée à un litige foncier dont l’enquête préliminaire implique l’ancienne secrétaire générale de l’ex-ministère de l´Emploi, du Travail et de la Prévoyance sociale.

Si les choses venaient à s’accélérer contre la native de Bafia dans le Mbam et Inoubou (région du Centre) dans les jours à venir, elle deviendrait la troisième grosse prise de l’Epervier de l’année 2019 en cours, après l’arrestation suivie de l’incarcération de l’ancien ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense, Edgard Alain Mebe Ngo’o et son épouse, début mars. Né le 31 mai 1952, Jacqueline Koung à Bessiké est entrée au gouvernement à la faveur du remaniement ministériel du 09 décembre 2011. Elle bat tous les records de longévité (sept ans) au poste de ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières, qu’elle quitte finalement le 04 janvier 2019.

Haut fonctionnaire, elle aura occupé tour à tour, le poste de secrétaire générale des ministères du Tourisme (1995-2001), de l´Emploi, du Travail et de la Prévoyance sociale (2001-2003), de la Condition féminine (2003-2007) et de l´Emploi et de la Formation professionnelle (2007-2009). Dès son départ à la retraite, en 2009, elle devient secrétaire générale du Cercle des amis du Cameroun (Cerac), une association caritative créée en 1995 par la première dame camerounaise, Chantal Biya.

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here