Etoudi: ‘Un régime spécialisé dans la gouvernance par le chaos’

0

La libération du pricipal opposant camerounais le Pr. Maurice Kamto avec de nombreux autres militants des droits civils au Cameroun a amené quelques réactionnaires à se dévoiler à nouveau dans la sphère publique du pays.

La sortie la plus spectaculaire d’entre-eux est sans doute celle de M. Mathias Éric Owona Nguini, également connu sous l’acronyme de MEON, qui a prétendu que le Pr. Kamto, ayant capitulé face au régime de Biya en échange de sa remise en liberté, sera de nouveau jeté en prison s’il ose reprendre ses activités politiques, privant en conséquence une nouvelle fois l’opposant et ses principaux lieutenants du pouvoir de devenir des sujets agissant.

Comme pour les prisonniers politiques reconnus par notre organisation, M. Owona Nguini feint ainsi de ne pas reconnaître que le Pr. Kamto n’aurait en réalité pas dû être pris en otage pendant (09) neuf mois par le régime de Biya pour pratiquement rien. De fait, ce triste personnage reconnaît indirectement que nous sommes en présence d’un régime spécialisé dans la gouvernance par le chaos bouleversant constamment la vie des gens ordinaires et leur capacité imminente de se créer des rôles sociaux productifs, donc, un régime tyrannique spécialisé dans la production du néant. En somme, un régime qui crée de la confusion, du chaos et de la désorientation au point que les gens deviennent passifs et captifs d’un syndrome de Stockholm incapable de redéfinir leur vie hors de ce chaos existentiel et de ce régne d’imprévisibilité.

En effet, M. Owona Nguini est connu comme un idéologue réactionnaire du régime de Biya et un partisan du culte de l’immortalité obscène du président.
Mais ici, MEON surpasse même le “prophète” de sa propre cause car « le prophète » semble avoir compris la nécessité d’une “démocratie apaisée” ou du moins d’un début de décrispation du débat politique au Cameroun; une orientation que M. Owona Nguini paraît dédaigner. Il est étonnant que le tyran qu’il est supposé «conseiller» puisse démontrer un modicum de sens de la décence morale et de la sagesse stratégique que MEON ne peut pas se permettre.

Le Pr. Le Kamto et l’opposition légitime Camerounaise méritent mieux que les vielles recette macabres de la nécropolitique de MEON. En effet, MEON semble ignorer que le pays est au milieu d’une guerre civile dans le Nord-ouest et Sud-ouest (NOSO) anglophone et d’une guerre civile inachevée contre la secte islamique Boko Hamam dans le grand Nord légitime. Donc nous pouvons nous en passer des ruines infligées aux institutions du pays que même son « Nnom guii » a fini par reconnaître. MEON ne semble pas comprendre pourquoi un nombre croissant de Camerounais ordinaires en a marre des gens comme lui et bientôt, même le Nnom guii pourrait lui aussi finir par avoir marre de lui, parce que coincé dans sa bulle ethnofasciste qu’il s’est lui-même construite, MEON semble n’avoir aucune idée de ce qui se passe dans le monde réel au Cameroun et combien de temps allons-nous continuer à l’écouter sans tenir compte de la rhétorique ethnofaciste nihiliste et condescendante et la reconnaître pour ce qu’elle est vraiment: un incessant bavardage tissé de conneries et nourri d’une hostilité vicieuse à l’égard des forces progressistes du pays.

Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques – CL2P

Source: Camer.be

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here