FOOTBALL: Samuel Eto’o à la barre, voici pourquoi!

0

«Faiseur de roi, il a fait venir Seedorf et Kluivert. C’est aussi un échec pour Samuel Eto’o», a commenté le journaliste Nabil Djellit de France Football à travers un tweet.

Jamais dans l’histoire du football camerounais on n’avait vu un joueur aussi présent dans le fonctionnement des Lions Indomptables. Alors qu’il est encore en activité, Samuel Eto’o est impliqué dans tous les rouages de la gestion du football camerounais. L’élection du président de la Fédération Camerounaise de Football, c’est lui. Le choix du sélectionneur et ses adjoints, c’est encore lui. Le choix des joueurs, c’est toujours lui!

Les accusations sur l’implication de l’ancien capitaine des Lions Indomptables concernant l’échec à la CAN, se retrouvent dans les réseaux sociaux. Pétrus Boumal, l’un des joueurs recalés par Clarence Seedorf se lâche et accuse violement Samuel Eto’o d’être au centre de certaines « magouilles » au sein de la sélection nationale.

« Joël Epalle (le deuxième entraineur adjoint, Ndlr.) m’a dit : le coach (Clarence Seedorf, Ndlr), il est obligé de prendre (Wilfried) Kaptoum parce que c’est le fils d’Eto’o. Moi s’il me prend, je dois jouer. Même le match amical contre la Zambie, je lui ai montré, le coach était gêné, il n’arrivait même pas à me regarder dans les yeux. Après il m’a appelé dans sa chambre pour me dire : je suis désolé. Moi je lui ai dit : il n’y a pas de souci, c’est mon pays, je connais mon pays, je sais comment ça se passe, il n’y a pas de problème.

J’ai tout donné, j’ai fait beaucoup de sacrificed, c’est pas grave c’est la vie. Mais à cause des magouilles, les Africains ne vont jamais rien faire en Coupe du monde ; ça s’arrête en Afrique parce que le talent, la qualité, la personnalité du joueur ne passent pas. Epalle m’a dit qu’il est obligé de prendre Kaptoum ; parce que Kaptoum, même s’il ne joue pas, il est content d’être là. »

Il poursuit : « Il y a le groupe Oyongo, Anguissa, Faï, les gars eux, ils n’aiment pas Eto’o. Ils n’aiment pas Eto’o parce qu’ils ont compris qu’il fait trop de magouilles. La veille du match (amical) contre la Zambie, c’est là où il y a eu la confirmation qu’Onguéné et moi, quoi qu’il arrive, on ne part pas à la CAN. Les joueurs étaient choqués ; même Choupo-Moting est allé voir le coach. Ils étaient choqués. Seedorf c’est un malhonnête. D’abord, il est nul comme coach. Il est trop nul ».

Pétrus Boumal perce l’abcès qui fait encore plus mal: « Dawa (Joskym, Ndlr.), il a joué 5 matchs en 1 an. Il est remplaçant dans un club en Ukraine depuis un an. Son coach, c’est l’un des meilleurs amis de Seedorf. Le coach ne le fait pas jouer dans son propre club, mais il l’envoie en sélection. Il n’y a qu’au Cameroun qu’on peut voir des choses comme ça. Même au Bénin, tu ne peux pas voir ça. Et le coach, il prend Dawa, il ne prend pas Onguéné. Il dit à Onguéné que Dawa a progressé pendant les quatre jours de stage. Onguéné, il joue l’Europa League, il est titulaire au Red Bulls Salzbourg et toi, tu viens dire que Dawa a progressé. Comment tu peux avoir un joueur qui a progressé en quatre jours ? Il faut être sérieux ».

Et derrière tout ça, Boumal révèle que le but était tout simplement d’exposer ces joueurs à la CAN afin de mieux les vendre dans des clubs en Asie. Entre histoires de sexes et de combines, ces révélations ne viennent que confirmer ce que certains journalistes camerounais dénonçaient déjà, et qui ont été jeté en prison centrale de Yaoundé , sans jugement, sur une plainte déposée par Samuel Eto’o.

SOURCE https://www.coupsfrancs.com/samuel-etoo-a-la-barre/

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here