Genève: l’argent de la tontine déchire la ‘Brigade Anti-sardinards’, voici pourquoi!

0

Détournements des fonds mobilisés pour financer « la chasse du tyran » et soutenir les prisonniers, trahison, retournement de vestes,….Le mouvement anti-Biya de l’étranger éclabousse.

L’argent divise les membres du mouvement « Brigade Anti-sardinards ». La majorité d’entre eux se réclament du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc). Mais le flou persiste toujours sur leur appartenance au parti du professeur Maurice Kamto, qui séjourne dans les geôles de la prison centrale de Yaoundé depuis janvier 2019.

A l’extérieur, ses sympathisants se sentent obligés de soutenir toute initiative visant à chasser Paul Biya, le président de la République, par la rue, ou par les armes. Visiblement, ils ne semblent pas être concernés par le retour à la paix dans leur pays d’origine, encore moins par les échéances électorales en vue. Ils expriment clairement cette position, et parfois à visage découvert, sur les réseaux sociaux. « Je suis activiste pour le compte du Mrc, c’est pour cela que j’utilise l’expression tyran », justifie un sympathisant du parti de Maurice Kamto.

14 000 Euros destinés au « chassement » détournés
En Europe, on ne s’arrête plus qu’au militantisme, on invective, on dénigre, on fait recours à la violence physique et on initie des tontines pour financer les « marches blanches » au Cameroun. Mais depuis quelques mois, la gestion de la cagnotte mobilisée pour mener ces multiples batailles est flouée. En témoigne le rapport financier « Game over » du 22 juin 2019 à Washington, et de l’opération « Coup de grâce » du 18 mai à Paris, dressé par Arlette Siewé, alias « Big Mamy ». A l’en croire, la totalité de la somme collectée dans cette ville américaine s’élève à 12 303 41 dollars. 8, 755 07 dollars ont été dépensés. Le montant restant dans la caisse s’élève à 3, 548 34 dollars. Dans le même rapport financier, l’équipe de Washington dit avoir proposé de faire don de 2500 dollars, repartis comme suit : « 1000 dollars pour contribution à la chasse du tyran, et 1000 dollars pour les prisonniers », rapporte Arlette Siewé. A Paris, l’argent mobilisé pour conduire l’opération dite « Coup de grâce » aurait été détourné par un certain Brice Nitcheu, l’une des figures majeures de la « Brigade Anti-sardinards » en Europe. Soit 14. 000 Euros. « Brice Nitcheu est un escroc avéré qui a détourné l’argent du Paypal cotisé pour l’opération « Coup de grâce » du 18 mai 2019 à Paris », dénonce « Big Mamy », qui dit avoir porté plainte contre son camarade de lutte d’hier.
« Anti-sardinards » contre « Anti-sardinards »
C’est donc en rangs dispersés que le mouvement compte descendre sur Genève ce samedi 29 juin 2019, pour protester contre la présence de Paul Biya à l’hôtel Intercontinental, où ils devront, non seulement faire face aux militants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), mais également à certains de leurs camarades de lutte d’hier, reconvertis. C’est le cas de Junior Zogo. Dans une vidéo en circulation sur les réseaux sociaux, cet ancien commissaire de police condamne les appels à manifestations lancés par la « Brigade Anti-sardinards » ce samedi 29 juin en Suisse. Longtemps opposé au régime de Yaoundé, il s’en prend aujourd’hui à ce mouvement qui, selon lui, ne respecte pas l’institution présidentielle. « C’est une institution, la présidence de la République. Est-ce que quand Maurice Kamto ou Ni John Fru Ndi seront au pouvoir, on ne respectera pas la présidence de la République ? » S’interroge-t-il.

Sur place au Cameroun, l’ambiance de déchirure est quasiment la même. Deux cousins, membres du Mrc et qui encouragent, via les réseaux sociaux, les opérations de la « Brigade Anti-Sardinards », se regardent désormais en chien de faïence depuis le début de la semaine. Narcisse Nganchop et Yannick Djemeni, avocat au barreau du Cameroun, sont à couteaux tirés. Dans un échange sur les réseaux sociaux, le premier apprend que son camarade de parti est en réalité la personne qui se cache derrière le pseudo Kand Owalski, qui rédige des chroniques en faveur du Mrc. Ce dernier nie tout en bloc et dit ne pas connaître Kand Owalski. Sur sa page Facebook, Kand Owalski promet de « gérer » Narcisse Nganchop pour avoir « détruit en 05 minutes ton pseudo combat et tu as mis la vie de ton pauvre cousin en danger ».

Source: 237online.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here