Genève: Voici pourquoi Messanga Nyamding exige le limogeage de Nkueté et Ntonè Ntonè

0

C’est un Pascal Charlemagne Messanga Nyamding furieux qui a déboulé, hier sur le plateau d’Info Presse. Invité de la chaîne Info TV, le membre du comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc, au pouvoir) s’est longuement penché sur les manifestations violentes, survenues dans la semaine à Genève (Suisse) où le couple présidentiel est en séjour privé. Dans l’élan de franchise qu’on lui connaît, il a vertement tancé ces anarchistes qui vont se terrer à l’étranger pour combattre le président national de son parti et chef de l’État, Paul Biya.

Mais davantage, le politologue et théoricien du «complot scientifique» s’en est pris au secrétaire général du comité central de sa formation. En rapport avec les événements en Helvétie, il s’est ainsi, et lourdement, penché sur le «cas» Jean Nkueté, qui a attendu quelque 3 jours, après le premier assaut des «Anti-sardinards» (Bas) contre l’hôtel Intercontinental, pour se fendre d’un communiqué mièvre condamnant lesdits activistes. Pour lui, le comité central du Rdpc est devenu le siège même de l’inertie, toute chose qui fait croire à beaucoup que le parti est en hibernation permanente. L’entourage de Jean Nkueté est tout aussi truffé de bluffeurs, a-t-il martelé, dénonçant un communiqué timide contre la Bas, en lieu et place d’une réaction musclée et prompte ayant pu, par exemple, défier ces terroristes et autres anarchistes en les invitant à créer un parti politique et à mener leurs activités en toute légalité.

Au sujet du conflit de compétence permanent entre la communauté urbaine de Douala et la commune de Douala 1er, Pascal Charlemagne Messanga Nyamding a usé du même ton impétueux. Pour l’enseignant d’université, le délégué du gouvernement, Fritz Ntonè Ntonè, manœuvre pour provoquer des émeutes dans la métropole économique, avec pour objectif inavoué le sabotage de la politique poursuivie par Paul Biya. Et d’affirmer que le maire de Douala 1er, Lenguè Malapa, a raison de combattre l’attitude du super-maire, qui va à l’encontre des textes réglementaires.

Pour l’invité d’Info TV, ce délégué du gouvernement, qualifié d’impopulaire, est également de ceux qui s’activent dans l’ombre en faveur de l’ennemi. La preuve de ce désintérêt ostentatoire, synonyme de combines inavouées, a été apportée lorsque le membre du comité central a affirmé que M. Ntonè Ntonè ne participait pas aux réunions de stratégie du Rdpc, ne prenait aucune initiative de mobilisation et, surtout, ne contribuait pas financièrement à la vie du parti dans le Wouri. Avec une telle charge, Fritz Ntonè Ntonè et Jean Nkueté semblent habillés pour la saison.

Source: actucameroun.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here