Incendie de la SONARA: voici pourquoi Paul Biya envoie des émissaires à Limbé

0

Le chef de l’Etat camerounais, le président Paul Biya, a ordonné au gouvernement de se rendre sur le site du sinistre de la compagnie nationale de raffinage, la SONARA, à Limbé, le jeudi 6 juin 2019, à la suite d’un incendie qui a ravagé quatre des 13 unités de production de la société.

Dans un communiqué de presse daté du 4 juin 2019, le directeur de cabinet du cabinet du Premier ministre Mr Balungeli Confiance Ebune, a indiqué à certains ministres de tenir des séances de travail avec la population de Limbé touchée par l’incendie qui a secoué la seule entreprise de raffinage nationale pour en savoir plus Le Premier ministre et chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute, a quant à lui désigné le ministre de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba, pour diriger la délégation interministérielle à Limbé ce jeudi.

« Sur hautes instructions du président de la République, le Premier ministre a désigné le ministre de l’Eau et de l’Énergie pour diriger une délégation interministérielle à Limbé le jeudi 6 juin 2019 à la suite du sinistre incendie de la SONARA du 31 mai dernier », lit-on dans le premier paragraphe du communiqué de presse. Il ajoute: « A cette occasion, la délégation se rendra dans la zone touchée et tiendra des séances de travail avec le personnel de la SONARA, ainsi que la population touchée. »

Selon les conclusions préliminaires du gouvernement, une défaillance technique de l’unité de distillation de la société a provoqué une explosion et un incendie dévastateur qui a entraîné la destruction de quatre des 13 unités de production. L’incendie aurait commencé vers 21h00, la pollution de l’environnement et la panique ont poussé la population à fuir les habitations pour se réfugier dans le voisinage.

Le directeur général de la SONARA, Jean-Paul Simo Njonou, a déclaré samedi que la société devait suspendre ses activités pour une durée indéterminée. Le gouverneur du Sud-Ouest, Okalia Bilai Bernard, s’est rendu dans la région et a encouragé la population à rentrer. Le ministre de la Communication, René Sadi, a déclaré que le président de la République, Paul Biya, avait ordonné la poursuite de la modernisation de la Société nationale de raffinage, ajoutant qu’aucun effort ne serait épargné.

Le ministre de l’Énergie et de l’Eau, Gaston Eloundou Essomba, qui s’est rendu samedi à Limbé après l’incident pour s’assurer que les dégâts sont efficacement maîtrisés, a déclaré que quatre des 13 unités de production de la SONARA avaient été détruites par l’incendie et que la direction de la SONARA avait été chargée de préciser les causes possibles de l’accident. Il a indiqué que le gouvernement ferait appel à une firme spécialisée pour évaluer les dégâts et faire des recommandations en matière de réhabilitation. Le ministre a indiqué également que le processus de réhabilitation pouvait durer 12 mois.

Dans l’intervalle, la SONARA assurera l’approvisionnement en produits pétroliers du marché camerounais par le biais de l’importation. Des mesures ont également été prises pour assurer un approvisionnement continu et régulier. La première expédition est attendue au Cameroun ce 4 juin. Au fil des jours, on parlait peu de ceux qui vivaient aux alentours de la scène de l’accident.

Gabriel Mbene Vefonge, président du syndicat des travailleurs agricoles et assimilés du Cameroun, CAAWOTU, et Ndenge Godden Zama, président du district électoral de Limbe I du Sdf, ont exprimé leur inquiétude car ils estiment que la population n’a pas été assistée de manière et ont fait un plaidoyer qui aurait peut-être pousser le chef de l’État à envoyer cette équipe auprès des sinistrés.

Source: actucameroun.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here