‘Je suis le mieux préparé au Cameroun pour pouvoir gouverner’

0

L’Activiste Politique et Coordonnateur du Courant des Refondateurs de l’UPC a été l’invité de la matinale sur ABK radio (89.9 FM). Mboua Massock s’est exprimé sur le dialogue national, son ambition politique et la commémoration de la catastrophe d’Eséka.

Ce 21 octobre 2019 marque le troisième anniversaire triste de l’accident de train d’Eséka. « La catastrophe d’Eseka est simplement la continuité de ce qu’on voit au Cameroun. On soigne les plaies sans prévoir les maladies », pense Mboua Massock.

Le combattant politique dit n’avoir pas été intéressé par le dialogue national qui s’est tenu du 30 septembre au 4 octobre 2019 au palais des congrès de Yaoundé. « Le grand dialogue national ne m’a pas intéressé parce que ce sont les troubadours qui y étaient et ces mêmes personnes doivent répondre de la situation actuelle du Cameroun », souligne MBoua Massock.

L’upéciste dit ne penser qu’au Cameroun et non à autre chose. « Le Combattant MBOUA MASSOK ne pense pas à autre chose qu’au Cameroun », précise-t-il.

MBoua Massock pense être le mieux préparé pour gouverner le Cameroun après Paul Biya. « Je suis le mieux préparé au Cameroun aujourd’hui, pour pouvoir gouverner », déclare-t-il. La raison qu’il avance pour justifier le fait qu’il le meilleur protagoniste après l’actuel locataire d’Etoudi est l’absence de préparation des hommes politiques actuelles. « Parmi les hommes politiques qui sont connus aujourd’hui, aucun n’est prêt à diriger ce pays », explique MBoua Massock.

Source: lebledparle.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here