Kamtogate: Mamadou Mota écrit (encore) aux jeunes Camerounais

0

Dans un message envoyé de prison aux résistants, Mamadou Yacouba “Mota”, le Vice-président du MRC appelle au Rassemblement et au Respect.

Lire l’intégralité de son message: 

C’est toujours avec un plaisir renouvelé que je m’adresse aux résistants depuis mon lieu de détention. Je voudrais par ailleurs rassurer chacun de nous que ni l’oppression, ni l’acharnement n’entacheront ma détermination à poursuivre le combat.

Faut-il le dire à mes amis politiques et à l’ensemble des Résistants que les murs les plus solides tombent par leurs propres fissures ?

Ceux qui ont choisi le chemin de l’arbitraire, de la dictature et de l’arrogance périront par leurs propres turpitudes.
Je vous écris pour vous dire de vous rassembler et de vous resserrer autour du président ELU MAURICE KAMTO sans vous éloigner du créneau du Programme National de Resistance.

Notre leader est le potier de la graine de l’espérance démocratique de notre NATION.

Que chaque unité, chaque fédération, chaque amoureux de notre NATION s’engage d’avantage dans la résistance sans offenser l’autre car c’est réunis que nous continuerons d’engranger des victoires.

C’est davantage un devoir moral et une nécessité de survie dans la situation où les corbeaux politiques manipulent la loi comme à l’époque de l’Apartheid, du nazisme et de l’esclavage.

Nous avons le devoir de refuser de laisser à nos enfants une maladroite et cruelle dictature en héritage.

Nous serons complices par notre silence. Refusons de nous taire. Evitons de normaliser la misère, la souffrance, la dictature et la tricherie.

La torture que je subis, que nos amis subissent, ne sont pas seulement un sacrifice, c’est un devoir.

J’ai particulièrement subi les pires atrocités que l’on ne saurait faire subir à un être humain quel que soit son péché. Mais sachez-le aussi, c’est la sueur nécessaire pour déraciner une perfide et odieuse dictature.

Que les RÉSISTANTS et le peuple Camerounais se rendent compte de cette triste vérité.

Ceux qui tuent sans nécessité nos compatriotes, qui les emprisonnent en utilisant une justice tribalisée, une police toute aussi tribalisée ne vous louperont pas dans le macabre projet.

Aux jeunes CAMEROUNAIS, sachez que les régions du NORD OUEST ET du SUD OUEST brûlent aujourd’hui. Les pyromanes sont ces vieillards impitoyables et rusés. La reconstruction du nord-ouest et du sud-ouest coûtera très cher à la jeunesse d’aujourd’hui qui a choisi de se taire.

Aux jeunes du Centre, YOKO est votre village. Aux jeunes de l’Ouest, le Noun donc MALENTOUEN fait partie est votre village. Aux jeunes de l’EST, NGOUO est votre village. Que chacun se demande pourquoi les localités de sa région sont-elles abandonnées dans la misère et la promiscuité.

Jeunes du NORD, de l’EXTRÊME-NORD et de l’ADAMAOUA, il est impératif de faire aussi un diagnostic et de savoir ce qui a maintenu vos villages dans la pauvreté la misère et où le choléra et la faim sont vos pains quotidiens.

La froideur du constat fait peur. Toutefois il faut le faire et a l’issue de du constat, chacun saura et verra la fourberie de l’élite locale et le ver qui a charançonné notre jeunesse, la main invisible qui a tué notre NATION.

Tous les indicateurs politiques, économiques et sociologiques sont au rouge. Rien ne bouge par la volonté de ceux qui illégitimement nous dirigent comme dans un pâturage.

A tous les combattants, avancez vers l’objectif, celui de la démocratisation de notre pays.
Faites-en votre devoir.Ni l’emprisonnement, ni le chantage ne devrait faire fléchir un combattant.
JE VOUS AIME
Mamadou MOTA
Prison Centrale de Yaoundé

Source: camerounweb.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here