La censure de X-Maleya crée toujours la polémique, voici pourquoi!

0

A peine sortie, la chanson « Ta fille n’est pas ta femme » du groupe X-Maleya contre les violences et abus sexuelles subies par les enfants a été validée par plusieurs mélomanes.
Ce qui n’a pas été le cas des chaines de télévision. En effet, plusieurs d’entre elles notamment la très réputée «Trace Tv» ont décidé de ne pas diffuser le clip de la chanson. Elles jugent certaines scènes «crues». Une décision incompréhensible pour beaucoup.

Aujourd’hui, c’est Martin Camus Mimb qui é décidé de montrer au créneau pour d’insurgé contre cette incompréhensible décision. Pour Martin Camus Mimb, censurer ce clip est une manière de légitimer les abus sexuels.
«Si vous trouvez ces images violentes, Eh bien, c’est le double de cette violence que les jeunes filles violées subissent» écrit-il.

Ci-dessous, l’intégralité de sa sortie:

ARRÊTEZ VOTRE SORCELLERIE DANS LES TÉLÉVISIONS…

Depuis la sortie de leur clip qui revient sur les violences sexuelles masquées et légalisées dans les familles, je vois des comportements bizarres dans les télévisions au Cameroun et ailleurs, j’écoute des choses qui me brisent le coeur. J’ai pas envie de conclure que tous les patrons de télévisions et leur personnels en charge des questions de diffusion sont des violeurs cachés dans leurs familles, mais je voudrais comprendre. Comprendre comment on peut diffuser sans s’arrêter “Le Trou barbu”..”Le Plantain chauffe le piment…”…”Les fesses de mon bébé…” La queue penchée de mon gars…” Excusez-moi pour ce champ lexical. Mais comment on peut passer le temps à diffuser de telles chansons et estimer que les images utilisées dans le clip “Ta fille n’est pas ta femme” sont violentes? Rassurez-vous, je ne viendrai pas justifier qu’elles ne sont pas violentes, mais l’objectif c’est de provoquer cet effet, pour stopper ces crimes tabous. Si vous trouvez ces images violentes, Eh bien, c’est le double de cette violence que les jeunes filles violées subissent. Si vous refusez de regarder cette vérité en face, désolé, mais elle doit vous rappeler vos propres crimes. Si vous refusez de diffuser, vous êtes complices des criminels du sexe qui se baladent impunément et certains se recrutent parmi ceux qui doivent combattre ce crime. Il faut marteler, montrer ces images aux enfants. C’est la seule façon de leur dire que le Tonton bizarre qui lui donne les bonbons dans le noir est un criminel qu’il faut dénoncer.

Source: camerounweb.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here