La gestion globale du football camerounais n’est pas bonne, voici pourquoi!

0

L’ancien gardien des Lions Indomptables revient sur l’élimination du Cameroun en huitièmes de finale de la CAN Egypte 2019. Celui qui est depuis plusieurs années consultant sur la chaine française Radio France Internationale (RFI) pointe un doigt accusateur sur la mauvaise organisation du football camerounais.

Mission terminée pour le Cameroun, votre réaction ?

Mission terminée ? Quelle était la mission ? J’imagine que la mission n’était pas de rentrer après les huitièmes de finale. La mission n’est pas terminée, la mission s’est arrêtée par un résultat qui ne leur a pas été favorable… Maintenant, sur les détails techniques, ils verront ça avec leurs entraineurs. Mais moi, en tant qu’observateur, j’ai vu un beau match des deux équipes qui se sont bien livrées, les Lions ont été menés, ils ont su réagir pour mener, ils n’ont pas su garder le score et ce beau match ne leur a pas été favorable. Mais en réalité, la vrai analyse qu’il faut faire, c’est de manière plus holistique, plus générale, c’est de savoir : c’est quoi le football camerounais ? Tant qu’on ne veut pas se poser de bonnes questions, on aura des choses comme ça. Je pense que le football camerounais ne doit pas se limiter aux matches réussis ou ratés des Lions Indomptables. Toutes les équipes au monde ratent un jour ou l’autre un match, perdent un jour ou l’autre un match. Ce n’est pas ça l’essentiel, il faut voir comment marche le football camerounais.

Est-ce qu’il y a eu une mauvaise gestion de cette compétition avec ce match qu’on n’a pas gagné face au Benin pour avoir un adversaire plus prenable ?

C’est sûr qu’on peut revenir à ce genre de considération mais je pense que la gestion globale du football camerounais n’est pas bonne. On le sait mais on ne prend pas les mesures qu’il faut, ce qui fait qu’on aligne des erreurs après les autres et tout cela se cumule. Si vous êtes capables de partir en retard du pays, vous serez capables de ne pas juger l’opportunité d’être premiers. Vous serez capables de vous laisser surprendre à céder la première place au dernier moment comme si ce n’était rien du tout. C’est vrai que nous avons remporté une CAN en n’ayant pas été premier de notre groupe alors que ça nous tendait les bras, mais ce n’est pas une raison pour recommencer ce genre de chose. Logiquement, l’encadrement de l’équipe, tant administratif que technique doit analyser le tableau que propose le tirage au sort et pouvoir voir ce genre de choses avant tout le monde et savoir par exemple que si vous êtes contraints de rencontrer le Nigéria en vous déplaçant, vous vous mettez en difficulté parce que le déplacement bouleverse vos habitudes et tout cela, ça vous fait quand même perdre un petit quelque chose.

Est-ce qu’il y aura des regrets ?

Forcément, il y aura des regrets. Mais moi, le regret ce n’est pas pour le match d’aujourd’hui parce qu’encore une fois, aujourd’hui, ils ont donné ce qu’ils pouvaient mais en revanche, imaginez si les Lions avaient pris l’habitude de jouer comme ça dans les matches précédents, aujourd’hui, ils seraient arrivés en plus grande forme que ça, donc, ils vous auraient produit autre chose… Nous ne sommes pas assez exigeants. Résultat, quand nous battons la Guinée Bissau ou Sao Tome et Principe, on ronronne comme d’habitude et un jour, brusquement, on demande d’aller beaucoup plus vite. On nous dit que c’est très bien. C’est ça le problème. Nous ne sommes pas assez exigeants pour jouer les matches de haut niveau tout le temps et donc, à l’arrivée, depuis un an, on ne peut pas citer un seul match du Cameroun qui ait ressemblé à celui-ci. Et donc, fatalement, vous êtes un moteur qui ronronne comme d’habitude et à qui on demande brusquement d’aller plus vite.

Source: https://www.camerounweb.com/CameroonHomePage/features/La-gestion-globale-du-football-camerounais-n-est-pas-bonne-467329

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here