Le monde du foot a commémoré la mort de Vivien Foé … sans le Cameroun!

0

Le mercredi 26 juin dernier était jour de commémoration de la disparition tragique de l’ancien international camerounais Marc-Vivien Foé, tombé les armes à la main, un 26 juin 2003, sur la pelouse de l’ancien stade Gerland de Lyon, à la 72e minute de la demi-finale Cameroun-Colombie de la Coupe des confédérations. 16 ans après ce drame spectaculaire qui a glacé le monde entier, clubs, journalistes et anciens coéquipiers de « Marco » ont tenu à rendre hommage au jeune footballeur parti trop tôt, à seulement… 28 ans.

Si l’Olympique Lyonnais a reconnu, via son compte Tweeter qu’ « un Lion ne meurt jamais », avec en image un portrait géant de celui qui aura passé trois ans au sein de l’équipe et que Sidney Govou a eu une pensée pour son ancien coéquipier « VIVIFOU » ; pareil pour les dirigeants anglais de Manchester City, côté Cameroun rien n’a été dit, officiellement. Aucune activité gouvernementale organisée en honneur à celui qui aura défendu les couleurs du drapeau camerounais durant huit années, pour deux titres de champion d’Afrique (2000 et 2002).

Hormis quelques hommes de médias – dont Martin Camus Mimb acutuel, actuel commentateur des rencontres de la Can 2019 pour le compte de l’Union africaine de radiodiffusion – de nombreux internautes ainsi que quelques coéquipiers en équipe nationale (Stéphane Mbia), on dirait que l’ancien Lion Indomptable a été oublié par les siens, y compris par le goleador Samuel Eto’o. Chez les dirigeants, pas un seul communiqué au sujet du « 17 » ou de sa famille la part de l’actuel ministre des Sports, Narcisse Mouelle Kombi, pourtant très souvent actif sur la toile, en d’autres circonstances. Même les responsables de la Fédération Camerounaise de Football (Fecafoot) semblent devenus amnésiques. Comme s’il fallait tuer Mar-Vivien Foé une seconde fois. Rip Marco !

Source: camerlinked.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here