Le porte-parole de Kamto écrit une Lettre ouverte à Olivier Bibou Nissack, voici les détails!

0

Le MRC ou le crépuscule des crapules?

Cher monsieur, il y’a de cela quelques jours, j’évoquais la nécessité pour le Pr Maurice Kamto de faire le ménage dans le directoire du MRC en pensant alors que vous étiez l’une des rares personnes crédibles autour de lui.

Imaginez mon choc et ma déception quand je reçois aujourd’hui un poste émanant de vous en date du premier septembre 2019 félicitant publiquement Boris Berthold et Kand OWALSKI.

DANS LES FAITS

L’un, Boris Berthold, un individu dont personne ne connaît ni l’identité réelle encore moins la profession (reconnu pour des faits de calomnies et de sabotages, vivant de l’argent qu’il prend à un tel ministre pour en saboter un tel autre, et qui chemin faisant s’est découvert les talents d’écrivain ) m’a non seulement traité publiquement de prostituée, mais a également lancé une campagne de sabotage contre moi en Jetant du discrédit sur mon doctorat après avoir lui-même sollicité mon aide (que je lui ai gracieusement offerte) pour sa thèse.

L’autre, Kand OWALSKI, personne ne connaît à ce jour le funeste individu qui se cache derrière ce faux profil, (qui comme je le soupçonnais déjà est bien introduite au MRC). Cet individu caché dans le monde des ténèbres était de tout renfort avec Boris Berthold dans la campagne de sabotage orchestrée contre moi.

Pour commencer, comment pouvez-vous dans votre posture de porte parole du Pr Maurice Kamto féliciter des faux profils? Quelle est la morale? Un être humain doté d’un peu de bon sens peut-il réellement accorder du crédit à un individu qui ne peut pas s’assumer et se cache derrière un faux profil pour calomnier en toute impunité qui bon lui semble? Vous poussez le vice encore plus loin en parlant de combattants loyaux. Comment la loyauté peut-elle s’accommoder de la roublardise? Un être humain équilibré peut-il affirmé qu’un anonyme faux profil est loyal? À moins que vous ne connaissez personnellement l’individu Kand Owalski (au quel cas on doit bien s’inquiéter de vos méthodes), comment peut-on référer un individu caché derrière un faux profil de loyal et de combattant? Un combattant n’est-il pas un individu qui courageusement prend des risque de lutter contre les injustices? Où est le courage de parler derrière un masque quand personne ne peut vous identifier?

Encore plus grave, alors même que vous soulignez dans votre propre texte qu’il est a anormal de s’attaquer aux femmes, vous ne vous gênez pas à féliciter publiquement deux crapules qui m’ont insulté calomnié en jetant mon nom en pâture sur les réseaux sociaux, où est la cohérence? Même s’il est tout autant répugnant d’attaquer un individu qui qu’il soit sur la base de ses idées, ne suis-je pas pour vous une femme?

En félicitant publiquement ces individus qui sur la base des faits ci-dessus énumérés sont clairement des hommes de sac et de corde, sans foi ni loi, sans feu ni lieu, véritable rebut de la civilisation, n’êtes vous pas entrain de démontrer par effet d’assimilation que vous appartenez à la même classe de crapules?

Peut-on encore vous juger apte à œuvrer pour le changement dans notre pays quand vous démontrez clairement avoir une perception sélective du monde qui vous entoure avec une tendance à interpréter de manière sélective ce que vous observez ou entendez selon vos centres d’intérêt?

Après Okala Ebode, trésorier du MRC qui m’a publiquement traité de menteuse, malade mentale (pour avoir dévoilé que j’ai participé en 2013 à la relecture du projet politique du Pr Maurice Kamto) et de traîtresse (dans la grève de 2005 qui m’a valu 3 jours de coma suite à une bastonnade des gendarmes et des milliers d’étudiants qui marchaient sur moi coincé au sol), vous voilà qui soutenez publiquement des faux profils et les spécialistes de la calomnie, quelle image prônez-vous finalement dans le MRC?

Entre procédures et lynchage, une justice à deux vitesses? La société postmoderne, qui prône le relativisme et cultive le présent, ne s’encombre plus de légitimité ni de mise en perspective. Les deux formes de justice antagonistes qui s’y déploient semblent finalement emblématiques au sein du MRC.

Si au sein de votre parti, vous pouvez vous indigner qu’on insulte les femmes en étant vous même les plus grands insulteurs de femmes, on peut donc conclure que chez vous, la justice n’est plus une jeune femme aux yeux bandés (pour être impartiale) qui tient une balance (pour juger) et brandit un glaive (pour trancher avec la force de la loi) mais un Janus dont les deux visages sont aussi différents que possible, et détestables aussi.

Dans ce contexte, êtes-vous réellement dans la bonne posture pour critiquer le système de Paul Biya? Par vos méthodes, n’êtes vous finalement pas entrain de crédibiliser une certaine opinion qui pense que vous n’êtes que le côté pile du système que vous dites combattre? Alors même que vous criez aux injustices dans notre pays, votre propre système de justice interne est tellement à deux vitesses que les camerounais n’y comprennent plus rien.

En outre, au delà du mystère que vous entretenez au sein de votre parti, vous avez un vocabulaire qui est tellement ésotérique qu’il confine au jargon, et les concepts que vous affectionnez échappent à l’entendement du peuple auquel ils sont pourtant originellement destinés, ce qui malheureusement, en cours de route, ils perdent confiance, ils perdent espoir, ils perdent tout court.

Mon cher Nissak, je ne saurais conclure cette lettre sans vous dire une fois de plus ma grande déception. Vous étiez encore et je le pensais il y’a peu, l’un des rares espoirs autour du Pr Maurice Kamto.

Dans le rôle au combien important qu’il vous a assigné, celui de son porte parole, n’avez vous pas le devoir moral de rester loin des calomnies de Facebook pour mieux préserver son image?

Comme le dit si bien Franz-Olivier “Plus l’espérance est grande, plus la déception est violente

Source:https://www.camerounweb.com/CameroonHomePage/features/Lettre-ouverte-Olivier-Bibou-Nissack-le-porte-parole-de-Kamto-471921

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here