L’Église catholique a-t-elle interdit une messe à la mémoire de Belinga Eboutou?

0

Un informateur a révélé que la province ecclésiastique de Yaoundé avait rendu une décision interdisant une messe de requiem organisée pour le défunt ministre et directeur du Cabinet civil, Martin Belinga Eboutou, à la basilique mineure de Mvolyé.

Une source au sein des cercles de l’église a déclaré que la décision avait été prise en réponse à une demande de la famille à l’église.

Une autre source affirme que la présidence souhaite que le service ait lieu à la cathédrale de Sangmelima, dans la région du Sud, citant le fait que l’évêque de Sangmelima était récemment à la présidence pour le même sujet.

Cette discussion a alimenté les débats sur les médias sociaux, certains rapportant l’implication de feu Belinga dans l’assassinat de feu l’évêque de Bafia, Sa Grâce, Jean-Marie Benoît Balla.

Une vidéo, publiée sur les médias sociaux l’année dernière, décrivait M. Belinga Eboutou comme l’auteur présumé du meurtre de l’évêque. Il a été rapporté que le dernier appel que l’évêque a reçu le même jour et qui se serait suicidé serait venu de l’ancien directeur du cabinet civil.

Le mystère derrière les morts de Mgr Balla n’a pas encore été élucidé. De nombreuses théories entourent son assassinat, ce qui aurait pu provoquer des tensions entre l’église et le régime. Aucune déclaration officielle n’a été faite par l’église sur ce plan funéraire.

Martin Belinga Eboutou, ancien directeur du Cabinet civil à la Présidence de la République, est décédé à Genève (Suisse) le 8 mai 2019, à l’âge de 79 ans, des suites d’une longue maladie. Il était diplômé de l’Académie de droit international et également de l’Institut international d’administration publique à Paris, en France.

Cependant, sa famille a publié un programme d’inhumation qui aura lieu du jeudi 6 juin au samedi 8 juin.

Son corspe arrive jeudi à l’aéroport de Yaoundé-Nsimalen, où un service religieux aura lieu, avant que le camion de funérailles ne se déplace à Zoétélé, dans la région du Sud. Au moins trois services religieux ont été programmés pour accompagner le cadavre jusqu’à samedi.

M. Belinga, proche allié du président Pau Biya, est décédé le 8 mai à Genève, en Suisse.

Source: Cameroon-info.net

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here