Libération de Kamto: Paris prêt à discuter de la succession de Biya

0

Les camerounais doivent savoir que les conditions fixées par Emmanuel Macron pour recevoir Paul Biya en France étaient: l’organisation d’un dialogue et la libération des prisonniers politiques et particulièrement de Maurice Kamto.

Depuis des mois, Paris était très embarrassé par l’arrestation de Maurice KAMTO et avait bloqué une partie de son aide au Cameroun qu’elle conditionnait avec l’organisation d’un dialogue.

Ce n’est pas pour rien que la décision de libérer Maurice KAMTO a été directement prise par Paul Biya qui n’a consulté personne, même pas son épouse. Il a appelé directement le SGPR, NGOH NGOH et l’a instruit de libérer les personnes arrêtées lors des marches blanches. C’est pourquoi ses partisans ont été assommés par l’annonce.

Ces actes donnaient donc à Biya l’opportunité de retourner en France pour rassurer ses soutiens historiques. Car à Paris, plusieurs responsables à l’Elysee où au Quai d’Orsay non seulement sont acquis à la cause de Maurice KAMTO mais pensent également que Biya n’est plus très sûr pour la garantie des intérêts français. Le séjour de Paul Biya était donc très politique.
Cependant, c’était sans compter sur la determination des anti Biya dans la diaspora majoritairement pro kamto.

Regardez donc ces deux images. Vous avez d’un côté BFMTV la première chaîne d’information française et de l’autre côté le journal CNEWS, CNEWS étant la deuxième chaîne d’information en France et contrôlée par devinez: BOLLORE.

Jeudi soir pour la première fois depuis le début de la contestation post électorale, BFMTV s’est intéressé aux manifestations de la diaspora. Malgré les 50000 personnes à Paris le 18 mai, BFMTV n’avait rien dit. Mais hier, au lieu de parler de la levée des fonds pour le SIDA, ils ont parlé des manifestants anti Biya.

C’est fondamental car, BFMTV a donné une envergure nationale au problème du Cameroun. Plus grave la personne interviewée décrit Biya comme un dictateur qui a le soutien de la France. Sur la première chaîne d’information en France c’est très grave. Il fallait riposter.

Le matin, c’est CNEWS qui contre-attaque. Analyser la UNE. Le surtitre parle du fonds mondial contre le SIDA et même le titre mais la photo c’est Macron et Paul Biya. L’objectif de cette image est de légitimer Paul Biya qui est contesté dans la rue. S’ils voulaient parler du SIDA, ils auraient choisi une photo de Macron avec tous les invités y compris d’autres chefs d’état. CNEWS a voulu réponde à BFMTV car la bataille de l’opinion publique est ouverte en France.

Surtout que dans les rues de Lyon dont la circulation avaient été partiellement paralysée les manifestants scandaient: “ Kamto notre président, kamto notre président ohhh, le peuple t’a choisi, Kamto notre président “.

Voilà pourquoi Lyon est une victoire pour la résistance nationale. La bataille de Paris est lancée.

Source:https://www.camerounweb.com/CameroonHomePage/features/Lib-ration-de-Kamto-Paris-pr-t-discuter-de-la-succession-de-Biya-473740

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here