Limbé: sous pression, le chef suprême retire la ‘clé’ de la ville à Fru Ndi

0

John Elufa Manga Williams a présenté ses excuses samedi le 22 juin 2019 au Palais des chefs Mokindi dans la subdivision Limbe II lors d’une réunion extraordinaire de la Conférence des chefs Limbé.

Au cours de ladite réunion, nous avons appris que le chef élu du chef suprême du limbe avait présenté des excuses écrites à ses pairs et une copie de “une lettre de retrait de la clé de Limbé” adressée à John Fru Ndi.

S’adressant à Cameroon-info.net au sujet de Limbé le dimanche 23 juin 2019, Mme HR Ndiko Fonderson Henry de Mevio, président de la conférence des chefs de Limbé, a déclaré que le chef suprême remplissait toutes les conditions qui lui avaient été confiées. pardonné.

“… il a présenté des excuses écrites, comme nous l’avions demandé. Il nous a également présenté une copie de la lettre de retrait de la clé de Limbé adressée à John Fru Ndi. Il a également présenté quelques éléments prescrits de manière traditionnelle, comme une amende pour ses actions. Nous avons pardonne-lui et tout va bien maintenant », a déclaré le chef Ndiko à Cameroon-info.net dimanche matin.

Regroupés dans le cadre de la Conférence des sous-chefs traditionnels de la sous-division de Limbé, 13 chefs limbes avaient pris leurs distances avec le chef suprême du Premier ministre John Elufa Manga Williams après avoir remis une clé symbolique à Ni John Fru Ndi, président national du Front social-démocrate de l’opposition. (SDF) lors de sa visite du jeudi 13 juin 2019 dans la station balnéaire.

Les 13 chefs qui ont signé la déclaration du 17 juin 2019 affirment que le document est dépourvu de «parti pris ou de préjugé, mais est plutôt solidaire pour exprimer leur position et leurs désirs».

Les chefs ont déclaré que la remise d’une clé à Fru Ndi par Manga Williams était controversée et que John Elufa Manga Williams n’avait pas encore de confirmation ministérielle et ne pouvait donc pas usurper le titre de chef suprême de Limbé à ce point.

Ils ont dit que leur association avec Manga Williams dans le passé avait été le résultat de la solidarité et rien d’autre. «Notre acceptation de John Elufa Manga Williams de s’associer à nous lors de cérémonies publiques n’est que par souci de solidarité et rien de plus», ont écrit les chefs.

Ils ont ensuite donné trois conditions que le chef suprême John Elufa Manga Williams doit remplir pour se racheter dans le rassemblement des chefs lors de cérémonies publiques.

«Par cette déclaration, nous appelons à l’unanimité John Elufa Manga Williams à se conformer aux exigences suivantes:

«Présenter des excuses écrites à la conférence des chefs limbes concernant la remise d’une clé de tradition à Ni John Fru Ndi.

«Adressez une lettre à Ni John Fru Ndi, sous-titrée du retrait de la clé traditionnelle, l’informant de ce retrait.

“Abandonnez toute action ultérieure en tant que souverain suprême de Limbe jusqu’à ce que John Elufa Manga Williams soit confirmé en tant que chef de 1 re classe par l’autorité compétente.”

La déclaration a été scellée par le chef Ndiko Fonderson Henry de Mevio, président de la conférence des chefs limboures, ainsi que par le chef Edward Motande Maole de Mokunda, secrétaire général de ce groupe.

Les onze autres signataires du document sont: le chef Epupa Samuel Ekum de Dikolo, le chef Alami Fabian Ekane de Mokindi, le chef George Dikanjo Malumbe de Wovia, le chef Sama Motulu de Kie, le chef George Gobina Mekako de Lower Bosumbu, le chef Priso Quan de Bona Le chef Nyalele Lucas Molinga de Mokundange, le chef Sam Luma de Limbola, le chef Efoe Esuka de Lower Bwando, le chef Motia Mathias Motia de Livanda et le chef Kinge Victor Mosuka.

Le président de la conférence des chefs limbes a déclaré à Cameroon-info.net que leur action était loin d’être politiquement motivée. “Ce n’est pas parce que c’est Fru Ndi. Si la clé avait été remise au gouverneur ou à un haut responsable par le chef suprême désigné, nous aurions réagi de la même manière. Jusqu’au moment où il aurait été intronisé, il n’a pas le mandat d’accomplir un tel acte. ”

Les maires, les conseillers et certains responsables du CPDM à Limbe avaient également demandé des excuses à John Elufa Manga Williams.

Source: camerounweb.com/cameroon-info.net

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here