Mutinerie à Kondengui: voici les trois ministres mis en accusation

0

Le quartier populaire Kondengui qui abrite la prison centrale reste en état de siège. La célébration eucharistique de Mgr Jean Mbarga a été interdite dans le pénitencier. A l’heure du bilan, les ministres se jettent la responsabilité.

Mutinerie à la prison centrale de Yaoundé Kondengui : la messe n’est pas dite. Mgr Jean Mbarga, archevêque métropolitain de Yaoundé qui a sollicité dire une messe à l’attention des prisonniers de Kondengui a été éconduit par les pouvoir publics. Le prélat a été obligé de se plier aux ordres de l’appareil dirigeant. La messe interdite a été dite au quartier et non dans le pénitencier. Le temps et la distance n’existent pas dans le Seigneur.

Le feuilleton de la mutinerie continue. La bataille s’est déportée vers le très haut sérail. Les ministres se donnent des coups. Drus et très bas. La presse donne le relai. Volontiers. Sur le podium, trois d’entre eux. Chaque tabloïd allant de sa ligne de rédaction et, visiblement, de sa proximité avec le ministre.

Le Point Hebdo, un journal paraissant à Yaoundé révèle que « Le secrétaire général de la présidence de la République avait été informé par une correspondance du ministère de la justice garde des sceaux sur les velléités de soulèvement entretenues par certains prisonniers à la prison centrale de Yaoundé »

La réponse du ministre d’Etat Secrétaire General à la Présidence de la République était-elle appropriée ? Y avait-il des complicités internes dans ce « coup » en préparation ? Toujours est-il que, peu avant les émeutes, le régisseur de la prison a été limogé. Et, le point Hebdo dénonce « Passant sous silence les propositions faites par Laurent Esso, il a plutôt sacrifié le régisseur qui avait tiré la sonnette d’alarme »

Et le journal peint en noir pour laver blanc « Au lendemain des émeutes du 22 juillet, il tenterait dans ses visées pouvoiristes de présenter ses collègues, le ministre de la justice et le ministre délégué charge de la défense au président de la République comme les responsables de la mutinerie qui a failli couter la vie à plusieurs prisonniers »

Source: Camer.be

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here