Mutinerie à Kondengui: voici pourquoi Laurent Esso accuse Maurice Kamto et le MRC

0

ésidence, attribuant des velléités de révoltes des détenus à certains cadres du parti de Maurice Kamto.
Laurent Esso, ministre d’Etat, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, a adressé le 26 juin 2019, une correspondance à Ferdinand Ngoh Ngoh, Secrétaire Général de la Présidence de la République au sujet de la «menace permanente de trouble à la prison centrale de Yaoundé», comme mentionnée en objet de cette lettre frappée du sceau de la confidentialité.

Le ministre de la Justice, patron de l’administration pénitentiaire, portait à l’attention de sa hiérarchie les velléités de soulèvement dans la plus grande maison d’arrêt du pays.

Laurent Esso disait avoir été saisi le 25 juin 2019, soit 24 heures plus tôt, par Armand Fredy Medjo, qui était encore le régisseur, au sujet d’un «mouvement d’humeur imputé à certaines personnes incarcérées dans ladite prison dans le cadre de l’affaire dite ‘‘MRC’’».

Ce 25 juin, précisait le courrier, certains détenus avaient tenté de «troubler l’ordre public par un attroupement massif et spontané dans la cour intérieure, lors de la procédure d’incarcération d’une nouvelle cuvée de huit personnes déférées dans cette prison par le Tribunal Militaire de Yaoundé».

Le régisseur avait alors calmé les détenus à travers la sensibilisation.

Le MINJUSTICE, dans sa lettre, répercutait la doléance du régisseur: transférer les 10 prisonniers identifiés comme les meneurs de ce mouvement, dans d’autres prisons de Yaoundé et de ses environs.

Laurent Esso rappelait également la nécessité de renforcer les effectifs de l’administration pénitentiaire à travers de nouveaux recrutements.

La première demande n’a jamais été prise en compte. Tout au contraire, la presse est informée ce 26 juin, du limogeage du régisseur, remplacé par Hamadou Madi.

Un mois plus tard, le 22 juillet, se produit l’une des plus importantes mutineries à la prison centrale de Kondengui. Le bilan fait état de plus de 177 détenus en exploitation et de nombreux dégâts matériels.

Source: Cameroon-info.net

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here