Mutinerie de Kondengui: le SDF étale ‘les lacunes’ du ministre Esso, voici pourquoi!

0

La manifestation des détenus à la prison centrale de Kondengui qui a fait plusieurs blessés et la destruction de biens est le résultat de l’incapacité du gouvernement à anticiper et à gérer une crise, selon le SDF.

Au moins 177 détenus ont été arrêtés après la mutinerie qui a causé plusieurs dégâts matériels.
Le social democratic front a affirmé qu’il s’était rendu à la prison pour faire le point de la situation et ne pouvait que reprocher au gouvernement d’avoir laissé la situation dans les prisons camerounaises se dégénérer.

Dans un communiqué signé par le président régional du SDF pour la région du Centre, Emmanuel Ntonga, le parti a blâmé le gouvernement pour la mauvaise gestion des établissements pénitentiaires dans le pays, en particulier la prison de Kondengui, qui avait été construite pour accueillir seulement 800 détenus.

Le parti a saisi cette occasion pour demander au gouvernement de libérer tous ceux qui sont toujours détenus « arbitrairement » et d’accélérer les procédures pour ceux dont les affaires sont toujours en cours.

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here