Nécrologie: Paul Biya a encore perdu un de ses ex-ministres

0

L’ancien ministre des Mines, de l’Eau et de l’Energie Joseph Aoudou a rendu l’âme des suites de maladie vendredi dernier au Centre des urgences de Yaoundé.

Depuis sa sortie du gouvernement le 8 décembre 2004, ses rares apparitions publiques étaient limitées dans le cadre de ses activités de militant du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) dans le Lom-et-Djerem. Joseph Aoudou, puisqu’il s’agit de lui, est décédé vendredi dernier au Centre des urgences de Yaoundé des suites de maladie, selon le sénateur Badel Ndanga Ndinga.

Né en 1962 dans la localité de Garoua-Boulaï, département du Lom-et-Djerem, c’est dans cette localité qu’il a entamé son cursus scolaire, notamment dans le primaire. Il va ensuite rallier Ngaoundéré où il fréquente tour à tour le collège protestant, puis le collège Mazenod. Nanti d’un baccalauréat A4, il s’inscrit à la faculté de droit et des sciences économiques de l’université de Yaoundé d’où il en sort en 1985, nanti d’une licence en droit public. Joseph Aoudou fait son entrée à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam). Il en sort administrateur civil. Il effectue ensuite un stage de trois mois en informatique en Grande-Bretagne.

Sa carrière professionnelle commence au ministère de la Fonction publique. Il se retrouve plus tard dans les départements ministériels en charge de la Santé publique et celui des Travaux publics en qualité de chef de service puis sous-directeur. Retour à l’université de Yaoundé, mais cette fois comme responsable administratif et financier.

Joseph Aoudou est nommé plus tard contrôleur provincial des finances du Sud. Il est promu aux mêmes fonctions à Garoua dans le Nord jusqu’à ce 24 août 2002 lorsqu’il est appelé au gouvernement en qualité de ministre des Mines, de l’Eau et de l’Energie.

Source: cameroon-tribune.cm

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here