Port de Douala: voici les vraies raisons du départ du Groupe Bolloré Afrique

0

Le groupe suisse Terminal Investment Limited (TIL) a décroché la concession du terminal à conteneurs du port de Douala, le plus grand d’Afrique centrale, et succède ainsi au Français Bolloré, a annoncé lundi le directeur du port camerounais. Malgré la saisie de la justice camerounaise et l’obtention le 16 août d’une suspension du processus de sélection du nouvel acquéreur, le Port de Douala a décidé de se séparer du groupe français. L’entreprise publique camerounaise avait intenté un recours, et obtenu la suspension de cette décision de justice. Un bras de fer juridique qui rappelle celui de 2003 où le groupe Bolloré était venu à bout du groupe Progosa / Dragados, contre vents et marrées.

Durant le processus conduisant au choix de l’entreprise devant gérer le terminal à conteneurs du port de Douala, la Banque Mondiale avait instruit les autorités publiques camerounaises en charge, de privilégier les intérêts financiers de l’État du Cameroun. En clair, la meilleure offre de versement de la redevance annuelle par l’une des entreprises en compétition devait être déterminante, sinon capitale dans l’adjudication.

Que s’est-il passé ?

« Nous proposions de verser à L’Etat Camerounais une redevance deux fois plus élevée que celle proposée par Bolloré (consortium) » : déclaration de Jacques Dupuy Dauby, Président du Groupe Progosa / Dragados – « injustement » écarté de la concession – qui a porté plainte à la suite, contre X pour favoritisme et corruption (la Banque Mondiale avait instruit à l’époque les autorités camerounaises de faire la lumière sur cette plainte). Sous la base du nouveau code de procédure pénale du Cameroun, le dossier de la plainte avait été transmis au 4e juge d’instruction du Tribunal de Première Instance (TPI) de Douala – Bonanjo, en la personne de Monsieur Ibrahima ABBA. Ce dernier effectuant un travail de fourmi, a procédé à l’audition de plusieurs directeurs du Port Autonome de Douala, et d’un certain Alphonse Siyam Siewe, Directeur Général à l’époque de la concession. Pour boucler l’enquête, il décerne une convocation au groupe Bolloré ; convocation qui va créer une éruption volcanique judiciaire au Cameroun. En effet, le juge va être convoqué à la chancellerie et le dossier, lui sera retiré. En guise de récompense pour certains, ou de punition pour d’autres, il sera affecté dans le Ndian à Mundemba, zone anglophone où la Common Law est de mise; alors que n’ayant pas fait partie de sa formation de juriste, tant dans la faculté de droit, qu’à l’Ecole National d’Administration et de Magistrature (ENAM). C’est le « garage » disent les spécialistes ! Ce dossier reste pendant jusqu’à ce jour devant les juridictions camerounaises.

En fin de concession, le consortium Bolloré-Maersk autres adjudicataires en 2003 revient à la charge en 2019 pour renouveler son contrat. Son offre n’ayant pas concouru avec celles des autres soumissionnaires, le consortium saisit leTribunal Administratif de Douala, dont Mme Mukwade Dorcas est la première Présidente nommée par Décret Présidentiel comme tous les autres. Ce Tribunal qui serait financé en partie par l’Union Européenne, rendra une décision non définitive, mais de portée très significative. Cette décision fait droit à la demande de Bolloré de suspendre le processus de désignation du nouvel adjudicataire, jusqu’à ce que lui soient transmis certains éléments qui y ont conduit les membres de la Commission. Par ailleurs, alors que le Port Autonome de Douala avait décidé de poursuivre le processus bien qu’ayant fait appel à cettedécision du Tribunal Administratif, un communiqué de son Directeur Général du 16 septembre 2019, vient clore le débat. Selon l’annonce: « (…) la procédure de recrutement d’un opérateur qualifié pour la rénovation, la modernisation, l’exploitation et la maintenance du Terminal à conteneurs du port de Douala-Bonabéri a abouti à la sélection de la société Terminal Investment Limited (TIL), comme adjucataire provisoire de la concession dudit terminal»

Source: conseilafricaindesmedias.com

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here