Préfectoral: zoom sur les 18 femmes nommées par Paul Biya, voici les détails!

0

Deux femmes font partie des 56 préfets du Cameroun. Antoinette Justine Zongo, née Nyambone, précédemment préfet du département du Koung-Khi dans la région de l’Ouest, est la nouvelle cheffe de terre du département de la Mefou-et-Akono, région du Centre. Elle remplace à ce poste Bouba Haman. Première dame préfet au Cameroun depuis 2012, elle dit n’éprouver aucune appréhension face à ce nouveau challenge qui est le sien depuis l’annonce de sa mutation. Mère de cinq enfants Antoinette Justine Zongo, entend appliquer son remède miracle : « le travail et rien que le travail ». Ce produit de l’Ecole normale d’administration et de magistrature (Enam) a été, entre autres, sous-préfet de l’arrondissement de Ngoumou, dans le département de la Mefou-et-Akono, et 1er adjoint préfectoral d’Edéa dans la Sanaga-maritime.

La seconde femme préfet concernée par le redéploiement effectué par Paul Biya est Rachel Ngazang Akono. Son premier poste de préfet lui avait été confié en mai 2017. Son lieu de commandement vient de changer et elle officiera désormais dans le département de la Kadey, région de l’Est. « J’ai intégré le commandement territorial le 23 août 2004 à la fonction de 2ème adjoint préfectoral de Yaoundé. C’est en octobre 2012 que, par décret présidentiel, je suis nommée secrétaire général des services du Gouverneur de la Région de l’Est. Avant d’être sous-préfet de l’Arrondissement de Yaoundé 7e, dans le département du Mfoundi, région du Centre, puis préfet », témoigne-t-elle.

A côté de ces deux femmes, figurent 15 autres occupant les postes de sous-préfet. Certaines ont été maintenues à leurs postes à la faveur du décret présidentiel, tandis que d’autres sont mutées. Le cas de Keja Colle Featum Lolo, sous-préfet de l’arrondissement de Lobo, précédemment adjoint au sous-préfet de Yaoundé 4een remplacement de Jean-de-Goncourt Nyebel. A Monatélé, Flore Liliane Tchuente Tsemo Atangana, remplace Adeline Claude Sop Mote, qui est mutée.

Dans l’arrondissement de Kiiki, département du Mbam-et-Inoubou, le bâton de commandement revient à Grâce Renée Messe Medjo Essono, secrétaire d’administration principale, précédemment Sous-préfet de l’Arrondissement de Bikok en remplacement d’André Nnang Nnang appelé à d’autres fonctions. Chantal Sylvie Lombo, elle succède à Laurent Ayissi Mvogo, dans l’Arrondissement de Kom-Yambeta. A Makenene Julie Arlette Ewodo prend les rênes de la circonscription en lieu et place de M Voundi Elanga muté.

A Ayos, le pouvoir revient à Sandrine Mireille Ngo Mbey, tandis que Valerie Nadine Afane Zo’obo Foumane commande Mengang. Dans le département de la Kadey, un des quatre arrondissements est dirigé par Angèle Maïwola Ngon à Mpon. Elle couvre l’arrondissement de Batouri, pendant que Gwladys Josseline Tchounang Foussa Ngapa est sous-préfet de l’arrondissement de Ndiang dans le Lom-et-Djerem.

Dans la région du Nord, département du Mayo-Louti, honneur est donné à Adda Souratou Soureya de conduire l’arrondissement de Figuil. Regina Enjoh Banja, coiffe la circonscription de Bandja dans la région de l’Ouest, département du Haut-Nkam. Dans la région du Sud, département de l’Océan, Marie Suzanne Bitanga Bebga, est territorialement compétente à Kribi 2ème. La gent féminine est représentée à Limbé 3ème dans le Fako, par Verklin Epolewane Mbua, administrateur civil, précédemment sous-préfet de l’arrondissement de Kumba 3ème.

Source: ecomatin.net

Téléchargez notre application Android

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here