Qui est Mezui Zo’o, le haut gradé le plus apprécié de l’armée ?

0
91
PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

Pédagogue, humble, loyal et soucieux de l’intégrité territoriale du Cameroun. Le colonel Elie Romance Mezui Zo’o haut gradé de l’armée est à la hauteur de la tâche et promu à un bel avenir.

Le Bataillon des troupes aéroportées de Koutaba est une unité dont on ne saurait nier le professionnalisme. En effet, le Btap est une force d’intervention de 3e niveau de l’armée camerounaise au mieux, une unité spécialisée avec à sa tête, le colonel Mezui Zo’o Elie Romance.

La cinquantaine à peine sonnée, cet homme fait la fierté de notre armée et dirige le Btap avec professionnalisme et tact. Après l’obtention de son baccalauréat serie D en 1989 alors âgé d’à peine 18 ans et 4 mois, il poursuit ses études à l’Université de Yaoundé et obtient une maitrise en géologie structurale. Il se présente au concours d’admission à l’Ecole militaire interarmées (Emia) et est admis. L’attente des résultats définitifs se faisant longue, il se présenta encore au concours d’admission à l’Ecole normale supérieure (Ens) de Yaoundé en 1995.

Quelques semaines plus loin, il est admis à l’Ens de Yaoundé en cycle licence. C’est ainsi qu’en plein stage de fin de formation à l’Ens, alors âgé de 24 ans, les résultats définitifs d’admissibilités à l’Emia sont rendus officiels.
L’homme sans hésiter, abandonna la craie et intégra la prestigieuse école de l’armée camerounaise. Il fit son baptême de l’air en Belgique en 1996, où il séjourna pour une spécialisation en infanterie militaire et en est sorti, lieutenant. Dès son retour au pays natal en 1998, il est appelé à servir à la Garde présidentielle (Gp). Les soucis de la perfection et de l’excellence le hantant, l’homme veut connaître tous les méandres de la guerre.

Il est alors capitaine de l’armée. Le capitaine Mezui Zo’o Elie Romance quitte la (Gp) en 2001 pour le Btap. Très apprécié par ses collaborateurs et sa hiérarchie, il ne met pas du temps pour s’adapter et à avoir une bonne maitrise du commandement et des rouages qui constituent le socle, mieux le soubassement même de cette unité. Son assiduité lui vaudra son ascension au grade de chef de peloton désigné prosaïquement commandant en 2005. Toujours en quête d’excellence, il est admis en stage à l’Emia et effectue également de nombreux stages outre-Atlantique. Lesquels seront sanctionnés plus tard en 2013, par le port du grade de Lieutenant-colonel. Il est promu commandant du 84e BIM dans la région de l’Est-Cameroun en 2014.

Ses collaborateurs font vite de découvrir en cet homme, des capacités managériales très marquées. Il ne lésine sur aucun détail. Un chef qui sait monter le ton quand il le faut, mais surtout un chef à l’écoute de ses collaborateurs, qui ne veulent plus se séparer de lui. Les résultats obtenus et ses performances confirmées, celui-ci accède au grade de colonel. Très méticuleux dans les multiples missions que lui confient sa hiérarchie, le colonel Mezui est d’abord un homme de terrain, qui aime la proximité des troupes dont il a la charge. Très apprécié par ses collaborateurs, il applique avec beaucoup de sagesse tout ce qu’il a appris de ses multiples stages et autres formations.

Et c’est justement ça qui fait d’ailleurs de lui, un homme des situations délicates. Il faut également dire que ce haut gradé de l’armée est le spécialiste des 1000 sauts. Il est étiqueté comme le commandant du beau spectacle de lancée des parachutes du 20 mai Très bon pédagogue de par sa formation à l’Ens, le Colonel Mezui est un personnage très humble, loyal et modeste, qui reflète le symbole de l’unité dont il a la responsabilité.

Il l’a d’ailleurs encore prouvé lors du défilé militaire au ‘boulevard du 20 mai’. Tout le mal que nous pouvons lui souhaiter est qu’il continue de briller des mille feux, pour toujours préserver l’intégrité territoriale du Cameroun.

Source: Le Zenith N° 260

LES ARTICLES LES LUS EN CE MOMENT:

PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here